Pour améliorer la qualité des appels, Hangouts passe en peer-to-peer

Pour améliorer la qualité des appels, Hangouts passe en peer-to-peer

Afin d’améliorer la qualité des appels, Google met à jour son application Hangouts et passe au peer-to-peer.

Publié le 8 février 2016 - 15:55 par François Giraud

Google améliore son application Hangouts et mise sur le P2P

L’application de messagerie instantanée de Google va désormais passer au peer-to-peer (P2P), afin d’améliorer la qualité de ses appels. Hangouts sur Android et iOS permettra de communiquer en P2P, ce qui va améliorer les appels audio et vidéo.

L’application Google Hangouts connait parfois des problèmes de lenteur, notamment pour les appels audio et vidéo. Afin de remédier à ce problème et de proposer une application fluide à ses utilisateurs, Google va améliorer Hangouts en misant sur le peer-to-peer. L’application disponible sur le Web, mais également sur terminaux mobiles évoluant sous iOS et Android disposera d’une nette amélioration et la lenteur qui a parfois été rencontrée à cause des serveurs de Google ne sera plus que de l’histoire ancienne pour les mobinautes.

Google-Hangouts-600x330

Publicité

Le peer-to-peer a l’avantage de pouvoir proposer une qualité de communication plus fluide et rapide mais l’inconvénient d’afficher l’adresse IP des utilisateurs. C’est le dispositif P2P qui oblige les mobinautes à diffuser leur adresse IP. Cette nouveauté arrive avec la mise à jour 7.0 d’Hangouts. Les appels ne passeront plus systématiquement par les serveurs de Google et si le débit le permet, les données seront envoyées directement entre les appareils. Google ne précise cependant pas quels critères sont utilisés pour qu’une connexion P2P soit lancée ou si la connexion passe par ses serveurs. VentureBeat indique de son côté que cette nouveauté pourrait révéler les adresses IP des utilisateurs, les exposant à de possibles attaques par déni de service (DDoS).

Tous les utilisateurs qui participeront à un appel pourront cependant connaître l’adresse IP des autres mobinautes qui se trouvent dans la conversation, car le dispositif peer-to-peer repose sur l’échange d’adresses IP. Et cette adresse permet, comme le précise Google, de connaître approximativement l’emplacement d’un utilisateur. Mais le géant du Web tient à préciser que cette adresse IP ne s’affichera pas au sen de l’interface de l’application Hangouts. Google indique également que « pour améliorer la qualité audio et vidéo, les appels Hangouts utilisent une connexion pair à pair directe lorsque celle-ci est disponible ». Microsoft avait proposé un dispositif semblable avec Skype, qui se sert également du peer-to-peer pour ses appels.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *