Pratiques anticoncurrentielles: Pékin donne 20 jours à Microsoft pour s'expliquer

Pratiques anticoncurrentielles: Pékin donne 20 jours à Microsoft pour s’expliquer

La chine donne vingt jours à Microsoft pour s’expliquer sur ses pratiques anticoncurrentielles. Des problèmes de compatibilité sont au cœur de l’enquête et il est reproché à l’éditeur un manque de transparence au niveau de la commercialisation de ses logiciels.

Publié le 2 septembre 2014 - 8:41 par François Giraud

Après Google et Qualcomm, c’est au tour de Microsoft d’être dans la ligne de mire des autorités Chinoises de la concurrence. L’éditeur américain est accusé par de hauts responsables des autorités de la concurrence de ne pas être assez transparent au niveau de la commercialisation de ses logiciels. Il est demandé à Microsoft de se justifier par écrit sur les ventes du logiciel Media Player mais également sur des problèmes de compatibilité dans Windows Office, liés à des violations de lois sur la concurrence en Chine.

Le régulateur de la concurrence exige des réponses sous 3 semaines

Reuters a indiqué que l’administration de l’empire du Milieu de l’industrie et du commerce (SAIC), est inquiète sur l’utilisation des codes de vérification de Windows et de la suite Office. Une enquête anti-monopole a été lancée et Microsoft dispose de vingt jours pour s’expliquer. Microsoft mènerait une activité de monopole sur divers logiciels, dont son lecteur audio Media Player, son navigateur Internet Explorer et sa suite bureautique Office. Mais la SAIC pourrait avoir lancé une accusation « masquée » contre Redmond suite à l’arrêt de Windows XP, un système d’exploitation très largement utilisé en Chine. Pékin avait notamment demandé à Microsoft de différer son arrêt, mais l’éditeur avait refusé. David Chen, vice-président de Microsoft devra donc fournir des explications dans les semaines à venir.

Advertisements

Ailleurs sur le web