Le drone Aquila de Facebook vient de réaliser son premier vol

Facebook veut connecter la planète en proposant un accès à Internet aux zones les plus reculées. Pour développer ce projet, Mark Zuckerberg a investi dans des drones solaires et notamment le drone Aquila. Le drone Aquila affiche une envergure plus importante qu’un Boeing 737, mais il a la particularité de ne pas peser plus lourd qu’une petite voiture. une fois les équipements de communication embarqués, Aquila ne pèse pas plus de 450 kilos grâce à sa structure en fibre de carbone.

Facebook Drone

Aquila est testé par le département Connectivity Lab de Facebook

Le premier vol qui vient d’être effectué a duré 1h36. Initialement le groupe prévoyait un vol d’une durée de 30 minutes seulement mais les essais se sont bien déroulés, Aquila s’est bien comporté, il a donc été possible de faire durer ce vol plus longtemps. Une multitude de données ont ainsi pu être recueillies par le groupe, sur la consommation énergétique nécessaire, mais également sur les conditions de pilotage automatique, sur l’évolution du comportement du moteur ainsi que sur la partie radio embarquée à bord.

Jay Parikh, ingénieur au sein de Facebook a indiqué vouloir pousser le drone dans ses derniers retranchements pour voir jusqu’où il peut être exploité. De nombreux vols d’essai sont ainsi programmés pour les prochaines années. L’objectif est de pouvoir faire voler Aquila à une altitude de 60 000 pieds soit environ 18 200 mètres. De nombreux tests de connectivité seront effectués pour vérifier les capacités à desservir les zones de la planète ne disposant pas d’un accès Internet et y remédier.  Facebook souhaiterait également déployer des drones pour alimenter l’ensemble de la planète avec une connexion à très haut débit à l’aide de connexions à base de lasers. 1 000 drones pourraient suffire et des satellites permettraient de garantir une couverture aux zones trop éloignées ou défavorables à l’emploi de drones.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here