Philips wins !

Cet été, on apprenait que Philips avait décidé d’attaquer Nintendo en justice aux Etats-Unis pour violation de brevets. Selon Philips, la firme japonaise utilisait sciemment et sans la moindre autorisation les brevets suivants : « Dispositif de contrôle d’un corps virtuel » et « Système d’interface utilisateur basé sur le dispositif de pointage ». Quelques semaines plus tard, la justice tranchait en faveur du néerlandais, mais Nintendo faisait alors appel de la décision, tandis que Philips poursuivait ses procédures en Europe.

WiiU_MK_Mario

Aujourd’hui, c’est par le biais d’un communiqué de presse officiel publié par Philips que l’on apprend qu’un accord a finalement été conclu entre les deux géants de l’électronique. Evidemment, on ne connait pas exactement le montant que Nintendo a du débourser pour mettre fin à cette énième guerre des brevets, mais les procédures engagées par Philips en Allemagne, au Royaume-Uni, en France et aux Etats-Unis prennent fin. Selon Philips, « cet accord montre la valeur de notre vaste portefeuille de propriété intellectuelle et notre engagement à protéger nos investissements importants en recherche et développement« .

Rappelons pour la petite anecdote qu’en 1991, alors en guerre avec Sony concernant l’avenir de la Super NES, Nintendo fait appel à Philips concernant l’élaboration d’une console à base de lecteur CD-ROM. Après plusieurs mois de négociations, Nintendo permet à Sony (alors en charge de la puce sonore de la Super Nintendo) de développer sa propre console de jeu. Sony développera ainsi la Playstation (avec le succès que l’on connait), tandis que le projet CD-ROM de Nintendo ne verra finalement jamais le jour…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here