Google pourrait supprimer les mots de passe grâce au projet Abacus

Le projet Abacus développé par Google est une technologie pour Android qui permettra de se passer des mots de passe, en analysant nos habitudes d’utilisation ce qui facilitera la gestion des nombreux mots de passe qui sont utilisés au quotidien par les internautes ou les mobinautes. La firme de Mountain View aurait imaginé une nouvelle technologie permettant de sécuriser l’accès à nos smartphones qui se base sur un score de confiance.

mots de passe

Ce score de confiance est établi à partir de l’analyse de votre smartphone au quotidien. A l’aide d’un algorithme qui analyserait vos habitudes d’utilisation, un score de confiance serait établi et permettrait de se passer de mots de passe pour accéder à divers sites Internet ou services qui requièrent habituellement une authentification par mot de passe. Les habitudes qui seront analysées pourraient être la vitesse de frappe sur votre clavier, la reconnaissance vocale ou faciale ou encore la géolocalisation de votre smartphone. L’ensemble des données seraient analysées et permettraient de savoir si vous êtes bien le titulaire du smartphone, ce qui vous éviterait de devoir saisir un nouveau mot de passe à chaque fois que vous utilisez l’un de vos services.

Un « trust score » élevé permettrait une augmentation des privilèges

Divers niveaux de sécurité pourraient être établis. Pour accéder à votre compte bancaire, un système de double authentification pourrait être mis en place tandis qu’un score de confiance important pourrait vous permettre d’accéder à votre compte email ou vos applications et jeux. Le projet Abacus a été présenté à l’occasion de la Google I/O 2016 et décrit un score de confiance sur Android. L’API baptisée « Trust » permettra d’authentifier son utilisateur via l’analyse de certaines données enregistrées par les nombreux capteurs disponibles au sein des smartphones. Google aurait débuté des tests du projet Abacus au sein de diverses universités Américaines et pourrait proposer une application avant la fin de l’année aux développeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here