Sony Pictures a été piraté mais Google en a aussi fait les frais

Le récent piratage des studios de cinéma hollywoodiens Sony Pictures a fait de considérables dégâts au sein du groupe mais d’autres géants du Web ont également été pris pour cible. C’est le cas de Google. Les pirates qui ont dérobé de nombreuses informations confidentielles au sein des systèmes informatiques de Sony Pictures ont en effet révélé qu’un projet secret, baptisé « Projet Goliath » visait à faire stopper le piratage en ligne et cible en particulier le moteur de recherche Google.

Google réagit au Projet Goliath

Le Projet Goliath est une alliance entre six studios de productions américains, Paramount, Warner Bros, Sony Pictures, Disney, Fox et Universal, avec la Motion Picture Association of America, le MPAA et qui a pour principal objectif de créer un plan anti-piratage visant explicitement le géant du Web Google et son moteur de recherche historique.

project-goliath-google-vs-hollywood

Une refonte de la loi SOPA de 2012

Le Projet Goliath serait une refonte de la loi SOPA qui n’avait jamais pu voir le jour. La loi SOPA pour Stop Online Privacy Act prenait la forme d’une proposition de loi anti-piratage déposée en 2011 qui avait fini par être étouffée puis reportée en janvier 2012 suite à la mobilisation des internautes américains qui ne voulaient pas d’une législation plus restrictive que celle qui existait à l’époque. Google estime que le Projet Goliath reviendrait à réinstaurer la loi SOPA et le géant du Web est surpris et déçu de voir qu’il est la cible principale des projets de la MPAA. En effet, le géant du Web est accusé par les studios américains de favoriser le téléchargement illégal en répertoriant les liens vers des sites de partage de fichiers.

Financement du Projet Goliath

La MPAA propose de participer au financement de ce projet à hauteur d’1,175 million de dollars et les studios sont prêts à dépenser plus d’un demi-million de dollars chaque année pour mener à bon terme le Projet Goliath. C’est grâce notamment à cette somme que le cabinet d’avocats Jenner & Block a été embauché. Le géant du Web a reçu un courrier lui demandant de se présenter devant le procureur général Jim Hood et pense que la MPAA et le cabinet d’avocats n’y est pas pour rien dans cette invitation à comparaître devant les tribunaux.

Les documents dérobés lors du piratage de Sony Pictures et révélés à la presse américaine ont été analysés par le site spécialisé The Verge dévoile une lutte de tous les instants à l’encontre de Google et de son moteur de recherche. Au sein des documents publiés, alliance indique qu’elle veut augmenter son lobbying envers les décideurs politiques pour que les futures décisions ne soient pas prises en faveur du géant du Web.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here