Alphabet pourrait déployer son projet Loon en Indonésie dès l’an prochain ?

Les ballons dirigeables du projet Loon d’Alphabet vont prochainement être positionnés sur l’Indonésie afin d’être connectés à Internet. Le projet Loon, annoncé, il y a deux ans par Google, permet à des pays disposant de zones non couvertes par les réseaux de pouvoir accéder à Internet. Google souhaite proposer un accès à Internet via des ballons à air chaud ou à hélium à l’ensemble du globe et en particulier auprès des zones blanches. Un site-pilote a déjà été lancé en Nouvelle-Zélande auprès de 50 bêta testeurs qui se connectent à Internet à l’aide d’un ballon aérien gonflé à l’hélium et alimenté par l’énergie solaire et le Sri Lanka est déjà concerné et permet de connecter les habitants au réseau 3G.

Google Loon & Cnes

 L’objectif : connecter 100 millions d’Indonésiens à Internet

Ces montgolfières seront stationnées à des attitudes élevées environ le double de celle de la navigation de croisière d’un avion de ligne. Elles sont positionnées à 20 kilomètres d’altitude, permettant de couvrir une zone de 40 kilomètres de diamètre. Les montgolfières sont déployées au niveau de la stratosphère et peuvent être utilisées pour couvrir des zones blanches, donc non connectées au Web. Alphabet, désormais maison mère de Google, va déployer les montgolfières au-dessus de l’Indonésie, un pays composé de 250 millions d’habitants, où 30% de la population peut accéder à Internet actuellement.

[youtube id= »mcw6j-QWGMo » width= »620″ height= »360″]

Le plus grand archipel au monde est le quatrième pays le plus peuplé de la planète. Pour pouvoir déployer ses ballons stratosphériques et connecter l’Indonésie, Alphabet a signé des accords avec trois opérateurs du pays, XL Axiata, Telkomsel et Indosat. Le groupe américain souhaite connecter 100 millions d’Indonésiens. Google n’est pas le seul groupe à souhaiter proposer des connexions à haut débit via des dispositifs placés à haute altitude. Facebook souhaite également déployer des drones, mais Google a déjà pris de l’avance avec le déploiement de ses ballons au Sri Lanka.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here