Protection des Internautes: la Cnil publie ses recommandations

Protection des Internautes: la Cnil publie ses recommandations

La Cnil vient de publier une recommandation ce matin indiquant aux acteurs du Web qu’ils doivent demander le consentement des internautes avant d’installer des cookies ou traceurs. Si les sites web, réseaux sociaux ou moteurs de recherche refusent de se plier aux directives de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, des sanctions pourront être appliquées.

Publié le 17 décembre 2013 - 16:56 par La rédaction

Afin de protéger encore plus les internautes, la Cnil vient de publier ce matin une recommandation sur son site Web à destination des internautes pour les informer et des acteurs du Web pour les mettre en garde. Les cookies et autres traceurs à des fins publicitaires ne devront plus être installés sans le consentement des internautes. Ces logiciels s’activent lorsque vous naviguez sur Internet et transmettent diverses informations au site que vous visitez ou à d’autres sites sans que vous ne le sachiez. L’avantage des cookies est de se souvenir de votre passage. Par exemple lorsque vous passez une commande sur Internet ou que vous allez dans votre boîte mail, vous n’avez pas à retaper les informations à chaque visite. L’inconvénient est que le cookie peut vous cibler et vous envoyer des publicités personnalisées en fonction de vos habitudes d’achat, de vos goûts ou des pages que vous visitez fréquemment. La Cnil veut réguler la gestion des cookies en obligeant les acteurs du Web à vous demande votre avis avant de récupérer des informations à votre égard.

Si les acteurs du Web ne se plient pas aux règles de la Cnil, des sanctions financières seront prises

Des sanctions financières pourront être prises si les acteurs du Web ne respectent pas les recommandations de la Cnil. Les amendes pourront atteindre 150 000 euros. Des discussions ont été menées avec les divers acteurs du Web. La Cnil a travaillé pendant plusieurs mois avec les diverses organisations professionnelles. Des bonnes pratiques ont été mises en place suite à ces réunions. A eux désormais de respecter les recommandations de la Cnil indique le responsable du pôle affaires économiques de la Cnil, Judicaël Phan. Cette recommandation fait suite à une directive européenne datant de 2009 adaptée au droit français en 2011. « L’idée, c’est de donner des précisions suffisantes aux acteurs pour que tout le monde puisse se mettre en conformité avec la loi « , explique Edouard Geffray, le secrétaire général de la Cnil. A travers ces mesures, la Cnil souhaite davantage de transparence de la part des sites Internet à l’égard des internautes. La Cnil fera le point dans quelques mois pour voir si ses recommandations sont respectées et prendra des sanctions à l’égard des récalcitrants.

Outil "cookieviz" mis en service par la Cnil

Outil « cookieviz » mis en service par la Cnil

Un outil appelé « cookieviz » et téléchargeable sur le site de la Cnil a été mis en service pour les internautes. Il représente graphiquement les divers cookies qui sont envoyés en temps réel aux sites internet lors d’une navigation sur la toile. Vous pourrez ainsi savoir quelles sont les informations qui sont envoyées et vers quels sites.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • jenaimepasminscrire

    Je pense qu’il faudrait vous renseigner plus techniquement sur ce qu’est un cookie. Vous diabolisez cela alors que le but premier est juste d’enregistrer une information, un paramètre, pas de tracer l’internaute.