Protection des données : Meetic et Attractive World épinglés par la Cnil

Protection des données : Meetic et Attractive World épinglés par la Cnil

Deux sites de rencontres viennent de se retrouver dans le collimateur de la Cnil pour non-respect du consentement éclairé des utilisateurs sur leurs données personnelles.

Publié le 3 janvier 2017 - 8:48 par François Giraud

CNIL : des amendes de 10 000 et de 20 000 € pour deux sites de rencontres

Pour avoir omis de demander le consentement explicite de leurs clients afin de pouvoir collecter leurs données personnelles, deux sites populaires de rencontres, Meetic et Attractive World, viennent d’être sanctionnés par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. Le premier a reçu une amende de 20 000 euros tandis que le second devra payer la somme de 10 000 €.

logo-cnil

Publicité

La Cnil a enquêté puis contrôlé les deux éditeurs en 2014 et avait prononcé un an plus tard une mise en demeure de se conforter à certaines règles. Au cœur de cette affaire, les données personnelles des utilisateurs. En effet, les sites Meetic et Attractive World proposent à ses clients de remplir un formulaire sur leurs origines ethniques, leur orientation sexuelle ou encore leurs croyances religieuses. Les deux sites ne demandaient pas aux utilisateurs leur consentement éclairé et explicite précise la Cnil.

Pour pouvoir se mettre en conformité avec les exigences de la Cnil, Meetic et Attractive World ont été mis en demeure de proposer un dispositif de cases à cocher de la part des utilisateurs, ce que les éditeurs des sites ont eu du mal à accepter et ont longuement tardé avant de se soumettre aux demandes de la Cnil. En conséquence de quoi, la Commission a sanctionné les deux sites à payer des amendes de 10 000 € pour Attractive World et le double pour Meetic.

04465980-photo-logo-meetic

Des amendes qui peuvent atteindre jusqu’à 300 000 euros en cas de récidive. A compter du 25 mai 2018, il sera même possible de sanctionner les contrevenants à des amendes financières de l’ordre de 2 à 4% du chiffre d’affaires mondial pour les sociétés incriminées ou jusqu’à 20 millions d’euros pour les autres organismes. Meetic et Attractive World s’en sortent donc bien avec cette faible amende délivrée par la Cnil.

La Cnil soulève le problème de l’exploitation qui peut être réalisé avec les données personnelles des utilisateurs. En effet, en cas d’attaque malveillante à l’encontre de ces sites, donc de piratage informatique, les données personnelles et sensibles peuvent se retrouver dans la nature ce qui pourrait être déplorable pour les utilisateurs qui n’ont pas donné leur consentement éclairé sur l’exploitation de leurs données privées, qui plus est, sur leurs affinités, leurs croyances, leurs avis politiques ou leurs origines ethniques.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *