Publicité mensongère : Samsung dépose plainte contre Nvidia

Publicité mensongère : Samsung dépose plainte contre Nvidia

Pour publicité mensongère à l’égard du processeur mobile Tegra K1 qui équipe la tablette Shield, Samsung dépose plainte contre Nvidia.

Publié le 12 novembre 2014 - 15:44 par François Giraud

Les constructeurs se livrent une guerre sans merci !

Il a peu de temps, Nvidia s’attaquait à Samsung l’accusant d’avoir violé sept brevets et voulait faire retirer certains terminaux du marché américain. Simple retour de bâton, c’est cette fois Samsung qui dépose plainte à l’encontre de Nvidia pour publicité mensongère à l’égard de son processeur mobile Tegra K1, qui équipe la tablette Shield.

Tablette Shield

Publicité

Que reproche le géant sud-coréen à Nvidia ?

L’affaire qui fait débat concerne les performances de la dernière puce Samsung Exynos 5433 qui a été comparée par Nvidia à son processeur mobile Tegra K1 qui équipe les tablettes Shield. Samsung reproche à Nvidia de faire de la publicité mensongère en annonçant des performances meilleures publiées sur les premiers benchmarks AnTuTu l’été dernier. Le géant sud-coréen accuse Nvidia d’avoir truqué les benchmarks du processeur Tegra K1 afin de se retrouver en tête de classement sur AnTuTu. Rappelons que la puce Exynos 5433 équipe le dernier Samsung Galaxy Note 4.

benchmark tegra k1 exynos 5433

Samsung se plaint mais ne serait pas « blanc comme neige »

Selon Samsung, Nvidia aurait volontairement trompé les consommateurs en annonçant des résultats non conformes à la réalité en comparant les benchmarks du Galaxy Note 4 et de la tablette Shield. Nvidia indique de son côté que le logiciel permettant d’effectuer les tests qui était intégré dans sa tablette Shield est le même que celui qui est vendu dans le commerce et qu’il ne peut donc pas avoir été truqué. Le processeur mobile Exynos 5433 est utilisé dans certains modèles du Galaxy Note 4 alors que le processeur Tegra K1 est plus particulièrement intégré dans des machines plus apparentées à la bureautique comme des Chromebooks Acer ou HP. Mais la plainte déposée par Samsung n’est pas du goût de tous lorsque l’on sait que le géant sud-coréen aurait, par le passé, fait grimper les résultats de benchmarks avec ses Galaxy Note 3 et Galaxy S4.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *