Publicités frauduleuses : Google annonce en avoir bloqué 780 millions en 2015

Publicités frauduleuses : Google annonce en avoir bloqué 780 millions en 2015

Google révèle un chiffre impressionnant. Le groupe annonce avoir bloqué 780 millions de publicités frauduleuses en 2015, contre 524 millions en 2014.

Publié le 22 janvier 2016 - 9:07 par François Giraud

780 millions de publicités frauduleuses ont été retirées par Google en 2015

Le géant du Web Google se base sur son règlement AdWords et a retiré 780 millions de publicités frauduleuses l’an dernier, qui représentaient des escroqueries ou étaient mensongères. Un chiffre impressionnant, sachant qu’un an plus tôt, Google avait retiré 524 millions de publicités, 350 millions en 2013 et 224 millions en 2012.

Parmi les autres chiffres annoncés par Google, le groupe indique avoir suspendu plus de 10 000 sites et 18 000 comptes d’annonceurs pour des contrefaçons mais également 7 000 sites utilisés par des hackers en vue de réaliser des attaques de phishing.

new-google-logo

Publicité

Au niveau de la lutte contre les publicités frauduleuses, Google annonce avoir suspendu plus de 10 000 sites et 18 000 comptes pour contrefaçon, bloqué plus de 12,5 millions de publicités mensongères dans le domaine pharmaceutique, suspendu plus de 30 000 sites pour escroquerie sur des produits liés à la perte de poids suite à des publicités frauduleuses et mensongères, désactivé plus de 10 000 sites proposant des logiciels trompeurs ou indésirables ce qui a abouti à 99% de téléchargements indésirables en moins sur son moteur de recherche.

En ce qui concerne les publicités trompeuses ou déguisées, Google a également retiré plus de 17 millions d’annonces publicitaires, se faisant passer pour une alerte du système d’exploitation et invitant l’utilisateur à cliquer dessus. Les publicités qui ne respectaient pas le règlement AdWords de Google ont également été retirées sur plus de 25 000 applications mobiles.

Pour arriver à trouver les publicités trompeuses, Google utilise des algorithmes, mais fait également intervenir 1 000 personnes pour améliorer les dispositifs mis en place. N’oublions pas de préciser que Google vit en partie grâce à la publicité, dont les revenus rapportent plusieurs milliards de dollars tous les trimestres. Le groupe tient donc à garder une réputation de premier choix et s’attelle à bloquer tous les contenus publicitaires qui ne respectent pas son règlement.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *