Pushbroom Stereo : un système qui permet à un drone de voler en évitant les obsatcles

Pushbroom Stereo : un système qui permet à un drone de voler en évitant les obsatcles

Des chercheurs du MIT développent un dispositif permettant à un drone d’éviter tous les obstacles rencontrés en chemin, à une vitesse de 50 km/h.

Publié le 4 novembre 2015 - 16:02 par François Giraud

Des chercheurs arrivent à faire voler un drone qui contourne tous les obstacles rencontrés sur son chemin

A l’aide d’un système baptisé Pushbroom Stereo, des chercheurs du MIT arrivent à faire voler un drone, sans qu’il ne soit dérangé par un quelconque obstacle sur son plan de vol. Le drone les évite tout simplement, en utilisant un système de détection fondé sur la vision stéréoscopique.

Une équipe de chercheurs du MIT a donc mis au point un dispositif qui permet aux drones d’éviter les obstacles rencontrés. Deux caméras sont positionnées sur chacune des ailes du drone et les images enregistrées sont analysées en temps réel à l’aide d’un algorithme complexe évoluant à l’aide deux processeurs Quad Core. Les algorithmes standards permettent de calculer la profondeur de champs à de multiples distances pour déterminer si un objet se trouve sur le chemin explique l’un des chercheurs du MIT. Cette approche aurait demandé au drone de ne pas dépasser une vitesse de 10 km/h.

drone-MIT

Publicité

Dans le cas présent, l’algorithme calcule vingt fois plus rapidement que les autres algorithmes, ce qui permet à l’aile volante ou au drone atteindre une vitesse de 50 km/h en évitant tous les obstacles rencontrés sur son chemin. Le système a été baptisé « Pushbroom Stereo » et analyse l’espace qu’à une dizaine de mètres par rapport au drone, sans se soucier des autres distances. Il peut capturer jusqu’à 120 images par seconde et les analyser en temps réel. Une analyse suffisante selon les chercheurs tans que le drone ne dépasse pas la vitesse de 50 km/h.

Le drone parvient à se frayer un chemin à travers les arbres, comme le montre la vidéo publiée par les chercheurs du MIT. Pour réaliser des tests, les chercheurs Adam Barry et Russ Tedrake du laboratoire d’informatique et d’Intelligence Artificielle du MIT ont construit un drone ne pesant que 450 grammes et d’une envergure de 86 centimètres. L’équipement complet est revenu au prix de 1 700 dollars.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *