Rapprochement Orange-Bouygues Telecom : où en sont les diverses négociations ?

Rapprochement Orange-Bouygues Telecom : où en sont les diverses négociations ?

Après l’annonce du clap de fin pour le rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom, l’opérateur historique accompagné de SFR et Free auraient fait une offre secrète à Martin Bouygues, qui l’a décliné rapport le JDD.

Publié le 9 mai 2016 - 12:08 par François Giraud

Orange, SFR et Free auraient effectué une nouvelle offre à Bouygues Telecom ?

Selon le Journal du Dimanche, les trois opérateurs auraient continué à négocier avec Bouygues Telecom suite à l’échec de son rapprochement avec l’opérateur historique Orange. Mais Martin Bouygues aurait décliné l’offre secrète proposée par les opérateurs. Un cadre de l’un des trois groupes indique : Martin Bouygues aurait pu nous demander n’importe quoi, on était à genoux devant lui ».

Orange-Bouygues_fusion-alliance

Publicité

Les opérateurs Orange et Bouygues Telecom devaient se prononcer sur leur mariage le dimanche 3 avril 2016 mais ils n’ont pas attendu la fin du weekend et avaient rendu leur décision quelques jours plus tôt, indiquant que leur rapprochement n’aurait pas lieu et mettaient fin aux négociations en cours. Martin Bouygues n’aurait pas proposé un montant assez important pour satisfaire Stéphane Richard et la répartition des actifs entre les opérateurs posaient problème. Au grand regret de Stéphane Richard et des dirigeants du groupe Orange, les négociations pour un éventuel mariage avec Bouygues Telecom ont été arrêtées. Les discussions entre les quatre opérateurs s’avéraient complexes et l’Etat avait également posé ses conditions.

Mais dans le plus grand secret, les opérateurs Orange SFR et Free auraient relancé Bouygues Telecom le 4 avril dernier rapporte le JDD, afin de convaincre Martin Bouygues, sans succès. Les divers opérateurs se sont donc réunis une nouvelle fois afin de faire un effort en faveur de Bouygues Telecom. Chacun avait décidé de revoir ses positions, Free revoyait ses conditions autour des antennes-relais, SFR proposait davantage de garanties, Orange prenait en charge la majeure partie des pénalités suite à la rupture de l’opération et même l’Etat mettait de l’eau dans son vin. Deux jours après l’échec des négociations, les trois opérateurs proposaient une offre secrète à Martin Bouygues, mais ce dernier aurait décliné la proposition par un refus définitif de vendre son groupe. Un cadre d’un des opérateurs a même indiqué : « On se demande si Bouygues ne nous a pas baladés depuis le début ».


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *