Refonte du site "data.gouv.fr" inauguré par Jean-Marc Ayrault

Refonte du site « data.gouv.fr » inauguré par Jean-Marc Ayrault

Le site gouvernemental sur l’Open Data « data.gouv.fr » vient de prendre une nouvelle jeunesse. Il se veut plus facile à utiliser et plus riche avec de nombreuses nouvelles données. Une refonte en profondeur a été opérée pour ce site qui a été inauguré le 18 décembre 2013 par Monsieur Jean-Marc Ayrault.

Publié le 21 décembre 2013 - 11:17 par La rédaction

Le nouveau site de l’Open Data « data.gouv.fr » vient de subir un sérieux lifting en profondeur. Ce site permet aux services publics de publier des données pour l’ensemble de la population avec la possibilité pour chaque citoyens de les modifier, les enrichir avec pour objectif de disposer d’informations pertinentes dans l’intérêt de tous. Le changement de « look » a été effectué avec un objectif d’amélioration du travail collaboratif, de disposer un site plus riche en informations et plus ergonomique. Le site data.gouv.fr permet aux internautes d’accéder facilement aux informations et données afin de répondre de manière simple et précise aux questions qu’ils se posent. Le partage est également possible très rapidement. Les utilisateurs peuvent interpréter les données publiques et les enrichir afin de les améliorer.

Nouveau portail "data.gouv.fr"

Nouveau portail « data.gouv.fr »

Cette plateforme compte actuellement 12 905 jeux de données gratuites. Ce portail a été développé par Etalab. Il propose neuf thématiques: Agriculture, Culture, Economie, Education, Emploi, Logement, Santé, Société, Territoire et Transports.  L’objectif du gouvernement est de donner la possibilité à chaque internaute de partager, d’améliorer et de réutiliser les données publiques. Tous les citoyens, les associations ou les organisations peuvent venir enrichir le portail. L’inscription est gratuite et ne nécessite qu’une adresse email. La plateforme n’autorise pas de données personnelles, fiscales, patrimoniales ou de santé. Les données modifiables ne concernent que des domaines d’intérêt public comme par exemple la composition nutritionnelle de produits alimentaires, la gestion des déchets, l’inventaire d’une bibliothèque communale ou le bilan environnemental d’une entreprise. Afin que les données consultées soient plus précises et à jour, il est donc possible à tout un chacun de venir les enrichir et les modifier dans le but d’enrichir le débat public et de renforcer la liberté d’information.

Advertisements

Ailleurs sur le web