Deux syndicats trouvent un terrain d’entente avec SFR sur les départs volontaires

SFR vient de trouver un accord avec les deux plus importants syndicats au sujet des départs volontaires dans le cadre de la restructuration du groupe Télécom qui prévoit la suppression de 5 000 postes en 2017. Suite à de nombreuses négociations SFR a trouvé un terrain d’entente avec la CFDT et l’Unsa. Le groupe compte 15 000 salariés actuellement et le plan de restructuration réduira cet effectif à 10 000 salariés, soit une économie de 400 millions d’euros par an pour le groupe Télécom.

sfr

Une restructuration est en train de se mettre en place au sein de l’opérateur SFR. A compter de l’an prochain, ce seront 5 000 postes qui seront supprimés soit un tiers des effectifs. En juillet 2017, le groupe comptera 9 000 salariés a précisé une source syndicale. Lors de sa prise de fonctions en 2014, son PDG, Patrick Drahi avait évoqué un sureffectif du groupe Télécom. A l’occasion du rachat du groupe SFR par Numericable, une période de trois ans sans licenciements avait été annoncée. Cette garantie se terminera en juillet 2017 et Patrick Drahi va lancer un plan de restructuration et tailler dans le vif. Selon des sources syndicales, le groupe serait en train de préparer le départ de 5 000 collaborateurs, soit un tiers des effectifs, ramenant l’effectif global à 10 000 salariés.

Une plan de restructuration qui s’établira en deux phases

L’une des représentantes de la CFDT, Isabelle Lejeune-Tô n’est cependant pas d’accord avec la suppression d’un tiers des effectifs. La suppression des postes s’effectuera en deux temps. Une première phase débutera prochainement et se terminera avant la fin de l’année 2016, concernera environ 1 000 emplois au sein de la division de distribution et la seconde phase prendra effet lors de l’été 2017 et durera environ deux ans, jusqu’en 2019. 4 000 emplois seront concernés, sous la forme de départs volontaires avec une prime mais sans licenciements. Les Echos indiquent que ce plan de restructuration va coûter entre 600 et 800 millions d’euros sur deux ans à l’opérateur Télécom. Le groupe SFR économisera par la suite environ 400 millions d’euros par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here