Restructuration chez SFR : 5 000 postes seront supprimés l'an prochain

Restructuration chez SFR : 5 000 postes seront supprimés l’an prochain

SFR va connaître une vague de licenciement l’an prochain, avec la suppression de 5000 postes.

Publié le 28 juillet 2016 - 8:38 par François Giraud

SFR va licencier 5 000 personnes en 2017

Une restructuration est en train de se mettre en place au sein de l’opérateur SFR. A compter de l’an prochain, ce seront 5 000 postes qui seront supprimés soit un tiers des effectifs. En juillet 2017, le groupe comptera 9 000 salariés a précisé une source syndicale. Lors de sa prise de fonctions en 2014, son PDG, Patrick Drahi avait évoqué un sureffectif du groupe Télécom.

sfr

Publicité

En juin 2014, à New York, Patrick Drahi est devenu PDG du groupe Télécom SFR. Il avait évoqué un sureffectif du groupe de télécommunications. A l’occasion du rachat du groupe SFR par Numericable, une période de trois ans sans licenciements avait été annoncée. Cette garantie se terminera en juillet 2017 et Patrick Drahi va lancer un plan de restructuration et tailler dans le vif. Selon des sources syndicales, le groupe serait en train de préparer le départ de 5 000 collaborateurs, soit un tiers des effectifs, ramenant l’effectif global à 9 000 salariés.

A l’occasion d’une réunion qui s’est déroulée ce mardi 26 juillet 2016, le groupe SFR a statué sur le devenir des points de distribution comportant les boutiques ainsi que les fonctions support de ces dernières. Le groupa a également indiqué ses souhaits quant à l’effectif qui resterait au sein du groupe. Divers points sont actuellement en cours de négociation entre les syndicats et la direction de SFR Group, mais 5 000 postes pourraient être supprimés en juillet 2017. Le groupe a pour principal objectif de se réorganiser et d’évoluer. Diverses solutions sont actuellement étudiées pour limiter les suppressions de postes dont les départs volontaires. Suite à cette réorganisation, une division destinée au grand public sera créée ainsi qu’une filiale dédiée aux professionnels. Les syndicats notent une nette dégradation des conditions de travail au sein du groupe mais également auprès des fournisseurs depuis la prise de fonctions de Patrick Drahi en juin 2014.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *