Résultats d'Orange au 3ème trimestre 2013

Résultats d’Orange au 3ème trimestre 2013

Orange enregistre une baisse de son chiffre d’affaires au troisième trimestre 2013 de 5,5% à 10,6 milliards d’euros. Les analystes financiers prévoyaient une baisse plus conséquente.

Publié le 23 octobre 2013 - 13:37 par La rédaction

Les analystes financiers prévoyaient une baisse du chiffre d’affaires de l’opérateur de Télécom Orange plus importante. Les prévisions atteignaient une chute de 10,21 milliards d’euros. En réalité, le groupe a enregistré une chute de 5,5% de son CA à 10,16 milliards d’euros. L’ex-opérateur France Télécom limite ainsi les dégâts. A la Bourse de Paris, ce mercredi matin, son titre reculait de 4%. La baisse des prix dans la téléphonie mobile a un impact direct sur les résultats du groupe Orange. avec une baisse de 9,7% des services mobiles sur un an. L’opérateur explique que ses résultats sont dus à la réorganisation des offres Open (téléphonie portable et fixe, internet et télévision) , Origami et Sosh. Orange arrive à maintenir sa clientèle mobile en volume à 26,7 millions à fin septembre 2013 soit +0,5% sur un an. Le nombre d’abonnés a augmenté de 5% sur un an pour atteindre 20,4 millions de personnes.

Des résultats trimestriels en demi-teinte

Au 30 septembre 2013, l’offre Open (fixe et mobile) atteint 4,2 millions de personnes. Sosh atteint 1,6 million de clients. La marge brute d’exploitation est de 31,8% du chiffre d’affaires soit une baisse de 1%. Le groupe souhaite stabiliser cette marge en 2014.  Le nombre total de clients du groupe Orange est de 232,5 millions au 30 septembre soit une croissance de 2,1%. Le chiffre d’affaires pour l’hexagone est de 4,98 milliards d’euros soit une baisse de 5,7%. Le revenu moyen par abonné, nommé ARUP enregistre une baisse de 12% et les prévisions pour 2014 sont pratiquement équivalentes (-10%). Le haut débit est en évolution avec une croissance de 2,2% sur une année en nombre de clients.  « Les résultats ne sont pas si mal que ça, a indiqué Xavier de Villepion, vendeur d’actions chez Global Equities. Le décrochage du titre s’explique par le fait que le marché prend plutôt des bénéfices après un très beau parcours de la valeur depuis la rentrée ».

Advertisements

Ailleurs sur le web