La fin des frais d'itinérance en Europe à compter du 15 juin 2017

La fin des frais d’itinérance en Europe à compter du 15 juin 2017

Il n’y aura bientôt plus de frais d’itinérance pour les voyageurs européens. Le parlement Européen et les Etats membres viennent de décider de leur suppression à compter du 15 juin 2017.

Publié le 30 juin 2015 - 14:22 par François Giraud

Les frais de roaming seront supprimés d’ici deux ans en Europe

Les voyageurs européens ne verront bientôt plus leurs factures arriver avec des dépassements de forfaits réalisés au cours de leur périple en Europe. En cause, les frais d’itinérance qu’appliquent les opérateurs lorsque des appels étaient effectués hors de leurs frontières. Mais le parlement Européen et les Etats membres viennent d’en décider autrement et annoncent la suppression des frais de roaming (itinérance) à compter du 15 juin 2017.

Les frais de roaming correspondent à des surcoûts appliqués par les opérateurs télécoms pour permettre aux utilisateurs de continuer à téléphoner ou à surfer sur Internet avec leurs mobiles lorsqu’ils se déplacent à l’étranger. La mesure de suppression de ces frais d’itinérance est une excellente surprise pour les consommateurs itinérants. La suppression devait initialement intervenir en décembre 2015, mais le Conseil de l’Union Européenne a décidé de repousser cette échéance, suite à l’enregistrement de demandes émanant des opérateurs mobiles, craignant que leurs marges ne baissent trop.

parlement

Publicité

Une première baisse prendra effet à compter du 30 avril 2016

Ce mardi 30 juin, le parlement Européen vient de valider la nouvelle échéance, fixée au 15 juin 2017. A compter de cette date, les frais d’itinérance seront purement et simplement supprimés. En attendant, les opérateurs sont invités à baisser leurs frais de roaming. Les députés ont, en effet, imposé une baisse des coûts pour le 30 avril 2016. A partir de cette première échéance, les opérateurs ne pourront facturer que  0,02 € HT par SMS et 0,05 € HT par minute d’appel ou par Mo de DATA utilisée. Cette décision a été prise entre le Conseil de l’UE, le Parlement et la Commission Européenne.

En ce qui concerne la neutralité du Net, les FAI ne pourront pas bloquer ou ralentir des contenus ou des applications sauf dans le cadre de cyber-attaques. La qualité d’accès à Internet devra être équivalente pour l’ensemble des utilisateurs, afin d’éviter un Internet à deux vitesses. Des conditions de trafic privilégiées pourront toujours être proposées à certains de leurs clients, tant que les autres ne sont pas impactés par une baisse du trafic.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *