Vague de licenciements chez Rovio

En toute fin du mois de juillet, l’éditeur Rovio lançait son tout dernier jeu, censé permettre au groupe de retrouver la voie du succès (financièrement parlant), un certain Angry Birds 2. Si les téléchargements se sont rapidement envolés, cela n’aura visiblement pas été suffisant pour relancer la machine chez Rovio, qui prévoit d’ores et déjà un vaste plan de restructuration, avec le licenciement de 260 employés, soit 37% de son effectif.

Angry Birds 2

L’année 2014 a vu la naissance de six jeux tirés de la célèbre franchise, et ces derniers ont ainsi permis à l’éditeur d’engranger pas moins de 110,7 millions de dollars en 2014, contre 95,2 millions en 2013. Mais, ce qui plombe les résultats de Rovio, ce sont les mauvaises ventes des (trop) nombreux produits dérivés tirés de la saga, puisque ces derniers ont rapporté 41,4 millions en 2014, contre plus de 73 millions en 2013. A ce sujet, le CEO de Rovio, en poste depuis janvier, a annoncé sa volonté de se recentrer sur les activités essentielles : la production de jeux, les longs métrages et l’exploitation de la licence. « Nous avons fait trop de choses ces dernières années » a-t-il confirmé.

Rovio indique également que ce plan de restructuration ne concerne en aucuns cas les équipes en charge de la réalisation du long métrage Angry Birds, qui devrait voir le jour dans le courant de l’été 2016, en association avec Sony Pictures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here