Rovio, le géniteur d'Angry Birds (toujours) en difficulté

Rovio, le géniteur d’Angry Birds (toujours) en difficulté

Moment difficile pour le géniteur d’Angry Birds, Rovio, qui annonce un résultat en baisse par rapport à l’année précédente.

Publié le 20 mars 2015 - 10:13 par Stéphane Ficca

Rovio continue de perdre des plumes

Fin octobre 2014, Rovio annonçait devoir procéder une vague de licenciements, la faute à une croissance finalement moins importante que prévu. Aujourd’hui, alors que le groupe vient de présenter son dernier résultat financier, le constat est encore plus amer puisque Rovio annonce un chiffre d’affaires en baisse de 9% par rapport à 2013, avec « seulement » 158,3 millions de dollars.

Angry Birds Stella, un nouvel épisode à l'automne 2014

Publicité

Du côté de l’éditeur, le souci ne provient pas des jeux Angry Birds à proprement parler, puisque l’année 2014 a vu la naissance de six jeux tirés de la célèbre franchise, et ces derniers ont ainsi permis à l’éditeur d’engranger pas moins de 110,7 millions de dollars en 2014, contre 95,2 millions en 2013. Au final, ce qui plombe les résultats de Rovio, ce sont les mauvaises ventes des (trop) nombreux produits dérivés tirés de la saga, puisque ces derniers ont rapporté 41,4 millions en 2014, contre plus de 73 millions en 2013.

Rovio

Malgré cette évidente perte d’intérêt des consommateurs vis-à-vis des produits dérivés Angry Birds, Rovio reste cependant optimiste quant à l’avenir de la franchise. « Depuis le début de l’année, nous avons lancé deux nouveaux jeux, Jolly Jam et Angry Birds Stella Pop. De plus, notre expansion en Asie se déroule bien et Angry Birds Fight sera notre premier jeu développé spécifiquement pour le plus grand marché du jeu au monde, le Japon. » Rappelons également qu’un film Angry Birds devrait voir le jour dans le courant de l’été 2016, en association avec Sony Pictures.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *