Le gouvernement Français a lancé en juin dernier une application mobile permettant de prévenir la population en cas d’événement exceptionnel baptisée SAIP pour Système d’Alerte et d’Information des Populations. L’application n’aurait pas fonctionné ce jeudi 14 juillet 2016 lors d’un attentat qui s’est déroulé à Nice. L’éditeur de l’application, Deveryware, serait convoqué par le Ministère de l’Intérieur, place Beauvau ce vendredi 15 juillet à 15 heures. L’alerte aurait signalé l’attentat perpétré à Nice hier soir à seulement 1h34 du matin, soit plusieurs heures après que les événements se soient déroulés sur la « Promenades des Anglais »

saip

L’application SAIP permet à chaque personne possédant un smartphone d’être alertée si un événement exceptionnel intervient dans la zone où se situe l’utilisateur. Parmi les risques exceptionnels liés à cette application, on retrouve les attentats, les risques nucléaires, la rupture d’un ouvrage hydraulique ou les produits dangereux. L’utilisateur accepte d’être géolocalisé pour recevoir l’alerte en temps réel par rapport au lieu où il se trouve. L’application permet également à l’utilisateur de recevoir et de relayer des notifications d’alertes qui se déclencheraient dans une zone autre que celle où il se trouve. Il est ainsi possible d’enregistrer sur l’application jusqu’à huit zones géographiques différentes (codes postaux, communes) afin d’être informé en cas d’alerte dans l’une de ces zones, si l’on s’inquiète pour des proches par exemple, a précisé le ministère de l’Intérieur.

Un dispositif de prévention pour la population

Mis à part les messages d’alerte et la possibilité de les partager, l’application délivre également les conseils comportementaux et consignes à respecter en fonction de la nature de l’alerte et de la zone dans laquelle l’utilisateur se trouve. Une fois le type d’alerte sélectionné, la rubrique « Comment Agir » apparaît et divers conseils sont donnés. Il suffit de cliquer sur l’un d’entre eux pour disposer de détails sur les actions à réaliser et des pictogrammes sont également présents pour une meilleure compréhension. Si l’utilisateur accepte la géolocalisation, dès qu’il entre dans une zone à risques, ou s’il est présent sur la zone au moment de l’événement, il reçoit une alerte précisant la nature du danger et le comportement à adopter. Quelque soit l’affichage en cours ou si vous êtes par exemple en train de passer un appel, si vous entrez dans une zone à risque, un écran rouge s’affichera et vous indiquera ce qu’il faut faire. Si l’alerte concerne l’un des lieux sélectionnés, une notification est envoyée à l’utilisateur concernant l’événement en cours. Une fois les informations données, il suffit d’appuyer sur « J’ai compris » et le smartphone retrouve son état habituel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here