Samsung travaillerait sur un correctif limitant la recharge des batteries du Galaxy Note 7 ?

Samsung travaillerait sur un correctif limitant la recharge des batteries du Galaxy Note 7 ?

Samsung a récemment indiqué à ses clients disposant du Galaxy Note 7 de l’éteindre purement et simplement. Le groupe serait en train de développer un patch permettant de limiter la recharge des batteries à 60%, en attendant de trouver une meilleure solution.

Publié le 14 septembre 2016 - 10:36 par François Giraud

Galaxy Note 7 : Samsung développerait un correctif pour limiter la charge des batteries à 60%

Suite au rappel par Samsung de nombreux Galaxy Note 7 pouvant être équipés de batteries défectueuses, la FAA et l’AESA ont fait part de recommandations, suivies par de nombreuses compagnies aériennes. Dans un deuxième temps, diverses rumeurs indiquent que le géant Sud-coréen serait en train de développer un patch permettant de limiter le rechargement des batteries à hauteur de 60%, un correctif provisoire, en attendant de trouver d’autres solutions.

Galaxy Note 7 (3)

Publicité

Tandis que Samsung lui-même conseille à ses clients de ne plus utiliser leur Galaxy Note 7, ce qui représente un niveau critique pour la marque, le groupe est actuellement en train de développer une solution provisoire permettant de remédier au problèmes de recharge des batteries des Galaxy Note 7, qui peuvent exploser, rappelons-le. Samsung serait, selon les rumeurs, en train de développer un patch limitant la recharge des batteries à 60% de leur capacité totale, ce qui devrait logiquement protéger les batteries contre l’explosion.

Dans un communiqué officiel, Samsung a demandé aux utilisateurs de Galaxy Note 7 de ne pas prendre de risque et d’éteindre purement et simplement leur smartphone, en attendant le de renvoyer au service client. Samsung proposerait ce correctif via une mise à jour des Galaxy Note 7, qui serait proposée dès le 20 septembre prochain en Corée du Sud indique le Korea Times. Samsung demande également à ses 2,5 millions de clients qui possèdent la phablette de la renvoyer via le programme de rappel déployé à cet effet. Pour régler le problème rencontré, Samsung pourrait également faire appel au fournisseur ATL, un groupe Chinois qui vend, entre autres, des batteries aux smartphones de la marque à la Pomme. A ce jour, 70 cas d’explosions ont été recensés rien qu’aux USA. Malgré les risques liés à ces explosions, il apparaîtrait que des personnes utilisent encore leur phablette.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *