Après Samsung, c’est le gouvernement américain qui rappelle un million de Galaxy Note 7 !

Suite au défaut présent au sein des batteries du Galaxy Note 7 de Samsung, les autorités américaines relatives aux consommateurs ont réagi. L’agence gouvernementale « Consumer Product Safety Commission » vient d’émettre un rappel de l’ensemble des Galaxy Note 7 vendus avant le 15 septembre 2016 aux USA. Un million d’unités seraient concernées selon le communiqué publié.

Galaxy Note 7 (3)

Le groupe Samsung avait déjà procédé à un premier rappel de ses phablette. Certains smartphones disposant d’une batterie défectueuse, qui peut exploser ont été rappelés par Samsung. Le géant sud-coréen ne pouvant pas prendre de risque avait décidé de suspendre les ventes de son dernier flagship et par mesure de précaution et de rappeler, donc, l’ensemble des modèles vendus, afin de les contrôler. Ce sont 2,5 millions d’unités qui ont été rappelées par le constructeur pour être contrôlées voire changées. Officiellement lancé le 19 août dernier, le Samsung Galaxy Note 7 a été rappelé par le géant sud-coréen à partir du 2 septembre dernier.

L’agence gouvernementale « Consumer Product Safety Commission » a recensé 92 batteries de phablette qui ont explosé, avec 26 cas de brûlures enregistrées ainsi que 55 incidents matériels, principalement des départs de feu dans des garages ou des voitures. La CPSC indique que la batterie lithium-ion équipant le Galaxy Note 7 peut être en surchauffe et exploser, posant de sérieux risques de brûlures inattendues pour les consommateurs. La Commission préconise de se faire rembourser son smartphone par Samsung ou de le faire changer. Apple pourrait, bien évidemment profiter des déboires de Samsung, avec son dernier flagship, l’iPhone 7 qui sort aujourd’hui. Un manque à gagner certain pour Samsung qui va devoir reconquérir le cœur de ses fans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here