Le Conseil National de l’Ordre des Médecins vient de dévoiler un livret blanc comprenant ses recommandations sur l’utilisation des objets connectés liés à la santé.

Le conseil national de l’ordre des médecins publie un livret blanc

Le conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) vient de publier un livret blanc dans lequel il préconise six recommandations pour que les objets connectés qui sont utilisés dans le suivi de la santé soient réglementés et conformes à certaines règles. Le CNOM recommande par ailleurs le remboursement des objets connectés dont les bénéfices sont reconnus par des scientifiques indépendants.

La santé connectée, un secteur porteur qui pourrait être réglementé

Afin que la santé connectée reste en priorité éthique et efficace, le CNOM publie six recommandations dans un livret blanc. Le conseil de l’Ordre souhaite que les bénéfices soient évalués par des scientifiques indépendants afin de garantir les bénéfices pour les patients. Ces recommandations sont également valables pour les applications mobiles de santé et de suivi, qui sont de plus en plus nombreuses doivent respecter une certaine déontologie selon le CNOM. Le livre blanc qui vient d’être publié a été baptisé « Santé Connectée. De la e-Santé à la Santé Connectée« .

CNOM

Six recommandations pour un bon usage des outils de santé connectée

Les six recommandations qui ont été publiée dans le livret blanc sont toutes définies dans l’intérêt du patient.

Définir le bon usage de la santé mobile au service de la relation patients-médecins

Promouvoir une régulation adaptée, graduée et européenne

Poursuivre l’évaluation scientifique

Veiller à un usage éthique des technologies de santé connectée

Développer la littérature numérique

Engager une stratégie nationale de e-santé

Mise en place d’une déclaration de conformité pour une meilleure régulation

Afin de mieux réguler l’utilisation des objets connectés de santé, le CNOM souhaite mettre en place une déclaration de conformité portant sur la confidentialité et la protection des données recueillies, la sécurité informatique, hardware et software et la sûreté sanitaire. Le CNOM voudrait par la suite mettre en place une régulation au niveau Européenne. A travers le développement de la littérature numérique, le CNOM veut développer des documents et des outils pour informer le public sur une utilisation consciente, responsable, autonome et en toute sécurité des outils de santé connectée. Le livre blanc préconise également la nécessite d’information et de consentement au partage d’informations confidentielles dans un souci de transparence à l’égard des patients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here