Secret, le réseau social "le plus scandaleux au monde" selon certains va fermer ses portes

Secret, le réseau social « le plus scandaleux au monde » selon certains va fermer ses portes

Considéré comme le réseau social le plus scandaleux du monde selon certains, le réseau anonyme « Secret » va fermer ses portes.

Publié le 30 avril 2015 - 15:57 par François Giraud

Le réseau social anonyme Secret de David Mark Byttow aura existé un an

Dévoilé fin 2013 et uniquement disponible aux États-Unis et sur iPhone, Secret est un réseau social où l’on reste anonyme. Un Facebook où il n’y a pas de profil, ni de nom dans les posts et où toutes les rumeurs peuvent être lancées. Ce réseau social a surfé sur la vague des scandales. Son concepteur, David Mark Byttow, un ancien de Google, a décidé de mettre fin à l’aventure, n’ayant pas réussi à trouer sa cible.

Un réseau pour partager toutes les confidences en parfait anonymat

Un concept assez simple qui a fait couler beaucoup d’encre. Secret permet de dévoiler des secrets anonymement et de les partager avec des amis et des connaissances. Un réseau social à risque selon certains analystes où des règlements de comptes pourraient avoir lieu. Les créateurs indiquent que Secret est un endroit ou l’on peut partager librement entre amis. Pas de nom, pas de profil, donc un anonymat garanti. Ce qui compte, ce n’est pas qui vous êtes mais ce que vous dites. Ils précisent qu’il s’agit de partager, libre de tout jugement et les publications diffusées pourront faire le tour du monde.

Secret

Publicité

Ce qui compte, ce n’est pas qui vous êtes mais ce que vous dites !

Le créateur indique que c’est avec le cœur lourd qu’il a décidé de fermer son réseau social, après un an d’existence et 35 millions de dollars investis dans le projet. Il précise que les serveurs seront prochainement fermés, que l’ensemble des données seront effacées. Il va liquider son entreprise et rembourser les investisseurs. La chute du réseau social a été provoquée par son concept même. Des rumeurs anonymes alimentaient le réseau social,, mais les propos ont vite dérapé et ont fait l’objet de cas de cyber-harcèlement. De plus l’anonymat promis par le concepteur n’aura pas été respecté tout le temps. Un concurrent, baptisée YikYak ciblant les adolescents a donné son clap de fin à Secret.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *