Le programme mis en place par la NSA, au doux nom de « Muscular » a permis à l’agence américaine de renseignements d’intercepter pas moins de 181 millions de données, photos et vidéos à l’insu de géants du Web, qui ne sont autres que Google et Yahoo!. Selon des rumeurs, les services de renseignements américains espionneraient également le Vatican et même l’ONU. Afin de récolter des données confidentielles au sein des serveurs informatiques des géants de l’Internet Google et Yahoo, la NSA et les services de renseignements Britanniques ont piraté le flux de données des internautes qui circulent via la fibre optique. Les données auraient été interceptées entre les serveurs de Google situés dans le monde entier et des sites Internet.

Après Google et Yahoo! Microsoft serait aussi dans la ligne de mire de la NSA

Pour faire face à ces menaces, Microsoft vient de décider d’augmenter le niveau de sécurité de son trafic Internet. Le groupe informatique va renforcer les flux entre ses centres de données, notamment en ce qui concerne Hotmail et Windows Live Messenger car des rumeurs indiqueraient que Microsoft aurait été visé par la NSA dans son programme Muscular. Microsoft augmente donc le chiffrement de son trafic sur Internet. D’après des révélations du Washington Post et des documents obtenus auprès d’Edward Snowden, Microsoft a raison de s’inquiéter. Microsoft Passport serait également sous surveillance de la NSA. Des rumeurs provenant d’experts en sécurité informatique indiquent que la NSA aurait le contrôle des standards définis pour le chiffrement AES et pourrait ainsi y accéder à sa guise.

14 Commentaires

  1. « Après Google et Yahoo! Microsoft serait aussi dans la ligne de mire de la NSA »

    Pourquoi parler au conditionnel, alors que Prism a révélé bien plus ? Google, Yahoo! et Microsoft sont biensûr dans la ligne de mire de la NSA, et ont même adapté un accès direct à leurs serveurs, par commodité.

    Tour à tour Google, Yahoo et maintenant Microsoft passent à ssl et il y a tout un ramdam qui accompagne ce changement. Pourquoi ne pas tout simplement rappeler que ces entreprises collaborent directement avec la NSA pour leur livrer les informations de tous leurs clients ?

    Et au fait, on dit pas « cryptage », mais on dit « chiffrement »… Il va falloir vous y faire un jour si vous voulez une once de crédibilité.

  2. « Après Google et Yahoo! Microsoft serait aussi dans la ligne de mire de la NSA »

    Pourquoi parler au conditionnel, alors que Prism a révélé bien plus ? Google, Yahoo! et Microsoft sont biensûr dans la ligne de mire de la NSA, et ont même adapté un accès direct à leurs serveurs, par commodité.

    Tour à tour Google, Yahoo et maintenant Microsoft passent à ssl et il y a tout un ramdam qui accompagne ce changement. Pourquoi ne pas tout simplement rappeler que ces entreprises collaborent directement avec la NSA pour leur livrer les informations de tous leurs clients ?

    Et au fait, on dit pas « cryptage », mais on dit « chiffrement »… Il va falloir vous y faire un jour si vous voulez une once de crédibilité.

      • Merci de vérifier avant d’avancer des choses fausses.

        1 Wiktionary n’est pas une vérité absolue

        2 La seule référence qui vous donnerait raison est la suivante « Crypter, c’est transformer un texte clair en un texte inintelligible dit texte crypté. — (Claude Palmeti, Lena Mirlova, Rennes-Le-Château, Une autre approche de l’énigme, Publibook, page 117, 2001) » A valeur hautement scientifique…

        3 Si l’on vous fait remarquer que vous n’utilisez pas le bon mot, ce n’est pas pour rien. Ben dit qu’il travaille dans la sécurité, moi je travaille dans la crypto, et je peux vous dire que le terme est bien chiffrement/chiffrer déchiffrement/déchiffrer.

        Moi qui pensais que les journalistes recoupaient leurs sources…

      • Merci de vérifier avant d’avancer des choses fausses.

        1 Wiktionary n’est pas une vérité absolue

        2 La seule référence qui vous donnerait raison est la suivante « Crypter, c’est transformer un texte clair en un texte inintelligible dit texte crypté. — (Claude Palmeti, Lena Mirlova, Rennes-Le-Château, Une autre approche de l’énigme, Publibook, page 117, 2001) » A valeur hautement scientifique…

        3 Si l’on vous fait remarquer que vous n’utilisez pas le bon mot, ce n’est pas pour rien. Ben dit qu’il travaille dans la sécurité, moi je travaille dans la crypto, et je peux vous dire que le terme est bien chiffrement/chiffrer déchiffrement/déchiffrer.

        Moi qui pensais que les journalistes recoupaient leurs sources…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here