Silicon Valley: les géants du Web font appel contre la décision de la juge Lucy Koh

Silicon Valley: les géants du Web font appel contre la décision de la juge Lucy Koh

Apple, Google, Intel et Adobe souhaitaient trouver un accord avec leurs salariés afin de ne pas débaucher. La justice américaine représentée par le juge Lucy Koh avait décidé de rejeter l’accord des géants du Web en août 2014. Les géants du Web font appel de cette décision.

Publié le 6 septembre 2014 - 12:06 par François Giraud

Rappel des faits

La justice américaine par le biais de la juge Lucy Koh avait refusé en août 2014 l’accord amiable qui était convenu entre les géants Apple, Google, Intel et Adobe avec leurs employés pour ne pas débaucher. Ces derniers ont décidé de faire appel. Les employés des sociétés qui se trouvent au cœur de cette affaire avaient accepté l’accord de 324 millions de dollars, mais la justice en avait décidé autrement. Initialement, les quatre géants du high-tech avaient passé un accord et avaient indiqué ne pas aller débaucher chez un concurrent. Ainsi, Adobe ne pouvait pas débaucher un employé de Google, et ainsi de suite. Mais les salariés des diverses sociétés au nombre total de 64 000 dans cette affaire avaient refusé cet accord à l’amiable.

La juge Lucy Koh s’oppose à l’accord proposé par les géants du Web

La juge Lucy Koh s’est opposée à la proposition d’accord amiable entre les quatre groupes incriminés et les 64 000 salariés. cet accord prévoyait le versement de 324,5 millions de dollars aux victimes. Lucy Koh estime que ce montant est trop faible et qu’il pourrait être réévalué à au moins 400 millions de dollars. Apple et Google ne sont pas d’accord sur ce montant et souhaitent saisir la Cour d’Appel pour qu’elle annule la décision de la juge Lucy Koh rendue en août dernier. On verra si la Cour d’Appel suivra les réquisitions des géants du Web ou de la juge en charge de ce dossier.Verdict en septembre 2014.

Advertisements

Ailleurs sur le web