Skyn, le bracelet connecté qui peut analyser les traces d’alcool dans la sueur

BACtrack est une société située outre-Atlantique qui vient de remporter un prix décerné par l’Institut national sur l’abus d’alcool et l’alcoolisme pour avoir mis au point un bracelet connecté baptisé Skyn, qui fonctionne comme un éthylomètre. A la différence de la mesure de l’air expirée ou de la mesure du taux d’alcool présent dans le sang, le bracelet connecté mesure ce taux dans la sueur de son utilisateur, à l’aide de nombreux capteurs biométriques.

th_bactrack-skyn-600x386

La société Américaine s’est vue décernée une récompense mais également la somme de 200 000 dollars pour son invention. Le bracelet est doté d’une technologie de pile à combustible et l’alcool est détectée et mesurée avec une surveillance transdermique indique BACtrack, ce qui permet de suivre les molécules d’éthanol qui partent à travers la peau, dans la sueur de l’utilisateur. La société a intégré divers capteurs biométriques au sein du bracelet Skyn et un algorithme a été développé. Ce dernier permet d’analyser le contenu de la sueur, puis de déterminer le taux d’alcoolémie du porteur via une application mobile et une connexion Bluetooth. Le bracelet connecté peut contacter une personne tierce pour la prévenir, si le porteur a ingéré trop d’alcool.

Le bracelet Skyn peut avoir diverses utilisations. Il peut permettre à son porteur d’être averti lorsque ce dernier aura ingéré une trop grande quantité d’alcool et aura donc un rôle préventif mais également être utilisé par les forces de l’ordre pour mesurer le taux d’alcoolémie d’un contrevenant, ou encore suivre l’évolution d’un patient en transmettant des résultats à son médecin. Le bracelet permet de mesurer le taux d’alcoolémie 45 minutes après l’ingestion d’alcool. Les données sont ensuite envoyées au smartphone via une application dédiée, disponible sous iOS pour le moment. Le bracelet Skyn n’est pas encore commercialisé et doit recevoir l’approbation de la FDA Américaine (Food & Drung Administration), l’équivalent de la Haute Autorité de Santé Française. Une fois cet accord obtenu, le bracelet connecté Skyn pourra être acheté par le grand public. La start-up BACtrack espère obtenir les autorisations de commercialisation prochainement afin de commencer à produire son bracelet connecté et le proposer avant la fin de l’année aux USA, à un prix encore indéterminé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here