Smartphones cryptés et inviolables, la NSA n'en veut pas

Smartphones cryptés et inviolables, la NSA n’en veut pas

Pour des raisons de sécurité nationale, la NSA ne veut pas que des smartphones cryptés ou inviolables soient en circulation.

Publié le 24 février 2015 - 9:39 par François Giraud

La NSA veut pouvoir tout surveiller et s’oppose aux smartphones inviolables

Google et Apple veulent proposer des smartphones blindés, cryptés et inviolables pour que les communications ne soient pas interceptées par les services de renseignements. Mais la NSA s’y oppose et compte bien pouvoir tout contrôler et tout surveiller. L’agence de renseignements avance les arguments de sécurité nationale et indique que la commercialisation de tels dispositifs de communication pourrait être une menace pour la sécurité nationale. La NSA précise que les appareils cryptés et inviolables pourraient être utilisés à des fins criminelles ou terroristes.

Les smartphones inviolables favoriseraient les communications entre les criminels ?

La NSA et le FBI pensent que les smartphones blindés qui permettent de communiquer librement sans être surveillés par les services de renseignements favoriseraient les communications et les échanges entre les criminels potentiels, un risque important pour la sécurité nationale. Les investigations policières seraient plus compliquées. L’Amiral Mike Rogers, patron de la NSA a indiqué devant des experts en cybersécurité ce lundi, qu’il ne fallait pas laisser l’industrie commercialiser des téléphones portables inviolables dont seul l’utilisateur détiendrait l’accès aux données.

2D9860010-130606-NSA-headquarters-tight-730a

Publicité

Mettre en place un cadre légal permettant de surveiller des personnes ciblées

Le patron de la NSA, qui est soutenu par celui du FBI compte mettre en place un cadre légal qui autoriserait les services de renseignements et de la police d’accéder aux informations des personnes visées par une procédure judiciaire. Rappelons que le patron de la NSA ne se trouve pas actuellement dans les meilleures conditions pour s’opposer au développement de smartphones cryptés. Suite aux nombreuses révélations d’Edouard Snowden sur les surveillances effectuées par les services de renseignements, les fabricants se penchent de plus en plus sur le développement de téléphones inviolables.

Dernièrement, le site The Intercept a révélé que la NSA et son homologue Britannique avait effectué un piratage de masse au niveau des cartes SIM du groupe Gemalto. Les grands constructeurs, tels que Google et Apple veulent garantir la vie privée de leurs clients et ne souhaitent pas que les services de renseignements puissent accéder à une porte dérobée permettant d’obtenir les données privées des utilisateurs. Concernant l’affaire Gemalto, le patron de la NSA a refusé de répondre aux diverses questions posées ce lundi lors du colloque qui s’est déroulé en direct de Washington devant de nombreux experts en cybersécurité.



Ailleurs sur le web


3 Comments

  1. Gigii

    24 février 2015 at 10 h 37 min

    Ils ont totalement raison… Notre « droit à la vie privée » n’est pas à ce point important et, n’en déplaise aux prudes, tout le monde se fout de vos goûts culinaires ou vestimentaires que vous partagez avec vos amis.

    Les téléphones inviolables, c’est du pain béni pour Daesh et compagnie.

  2. Adémard Escartefigue

    24 février 2015 at 10 h 44 min

    J’ai pas peur de la NSA et entièrement d’accord avec Gigii

  3. Franck Blandino

    4 mars 2015 at 9 h 53 min

    les téléphones inviolables, Daesh et compagnie finiront bien par les inventer aussi… laisser une « porte ouverte », s’est s’exposer à tous les vents… vous serez sûrement contents quand n’importe quel gouvernement de la planète viendra frauduleusement corrompre vos données personnelles, syphonner à vos comptes en banque et tout le reste, etc… vive la guerre technologique… autant se passer de téléphone tout de suite…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *