Un record des ventes de smartphones en 2014

Les ventes mondiales de smartphones ont progressé de 23% en 2014 pour atteindre 1,2 milliard d’unités vendues, a indiqué le cabinet GfK ce mercredi 25 février 2015. Les ventes ont représenté un chiffre d’affaires de 381 milliards de dollars, en progression de 15% sur un an. 346 millions d’unités se sont écoulées au cours du quatrième trimestre 2014 et les actes d’achats ont progressé de 19% sur la période. La valeur a grimpé de 20% soit 115 milliards de dollars sur la période. La plus forte progression enregistrée sur la planète concerne l’Amérique latine, avec une hausse de +43% en volume et de +37% en chiffre d’affaires.

GfK prévoit une progression de 12,5% en 2015 en France

Le cabinet GfK prévoit pour l’année 2015, une hausse des ventes de smartphones dans l’hexagone avec +12,5% en volume par rapport à 2014, soit un volume des ventes de 20,5 millions de terminaux. Le cabinet a également enregistré une forte progression dans le secteur géographique Asie-Pacifique au quatrième trimestre 2014 avec +37% des volumes et +18% du chiffre d’affaires, suivi par le Moyen-Orient avec +35% et l’Afrique avec +25% de ventes sur le trimestre.

smartphones

Les régions émergentes prendront le relais en 2015

GfK indique que les smartphones équipés d’un écran supérieur ou égal à 5 pouces ont progressé de +180% sur 2014 et domineront le marché en 2015. Le prix des smartphones entrera largement en ligne de compte pour l’année 2015 avec en priorité des ventes de terminaux situés à des prix inférieurs à 100 dollars, des terminaux largement vendus sur les marchés émergents.

Kevin Walsh, Directeur Trends & Forecasting chez GfK indique que « Le gain de chiffre d’affaires en Chine (+21% sur le dernier trimestre 2014) s’explique par l’adoption rapide des smartphones plus coûteux et dotés d’un plus grand écran. Cette tendance se confirme à travers le monde puisque le segment compris entre 5 et 5,6 pouces gagne 130% au dernier trimestre 2014 et 150% sur l’année entière. En 2015, ce segment va vraisemblablement dominer le marché mondial. En 2015, le ralentissement se justifiera par des marchés développés arrivés à un quasi point de saturation. Dans ce contexte, la croissance mondiale avancera de seulement 14% en 2015, contre 23% en 2014. Les régions émergentes prendront le relais en 2015, grâce à un positionnement prix très accessible pour les consommateurs de ces régions ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here