Sanpchat: L'application qui vaut 3,6 milliards de dollars

Sanpchat: L’application qui vaut 3,6 milliards de dollars

Snapchat est une plateforme permettant de partager des photos et des vidéos avec une durée de vie limitée comprise entre 1 et 10 secondes. Au-delà, le fichier partagé est détruit. Cette application est très populaire aux Etats-Unis. Selon le Wall Street Journal, Mark Zuckerberg aurait proposé un rachat de la plateforme pour un montant supérieur à 1 milliard de dollars. Snapchat a rejeté cette proposition de Facebook.

Publié le 28 octobre 2013 - 14:46 par La rédaction

L’application de partage de photos et de vidéos à durée de vie courte Snapchat a fait l’objet d’une proposition de rachat de la part du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg. Selon le Wall Street Journal, il aurait proposé une somme supérieure à 1 milliard de dollars. Evan Spiegel, le PDG et cofondateur de la plateforme Snapchat a refusé cette proposition de Facebook. De plus, la société qui a développé Snapchat compte lever 200 millions de dollars afin de valoriser la société à 3,6 milliards de dollars. L’application de partage a été créée par des étudiants de l’université de Stanford. L’application remporte un vif succès aux Etats-Unis avec plus de 350 millions de messages échangés par jour au mois de septembre 2013. Les principaux utilisateurs sont jeunes. Leur nombre ne cesse d’évoluer (+ 150 millions entre juin et septembre 2013).

Application de partage à durée limitée Snapchat

Application de partage à durée limitée Snapchat

Snapchat ne serait pas encore rentable

Selon le Wall Street Journal, l’entreprise qui a développé snapchat ne serait pas rentable. Il est probable que des annonces publicitaires envahissent cette plateforme pour permettre de dégager des bénéfices. Les dirigeants de Snapchat comptent bien encore développer leur plateforme qui commence à faire parler d’elle. Facebook et les dirigeants de Snapchat n’ont pas souhaité faire de commentaires au sujet de la proposition faite par Mark Zuckerberg.

Advertisements

Ailleurs sur le web