Soitec abandonne le photovoltaïque pour se recentrer sur l’électronique

Soitec, spécialiste français du silicium a décidé d’abandonner son aventure dans le photovoltaïque pour se recentrer sur l’électronique et plus particulièrement le mobile et ses équipements associés. Le groupe vient d’annoncer, ce lundi 19 janvier 2015 qu’il allait se recentrer sur son cœur de métier et allait également changer de gouvernance avec la nomination de Paul Boudre au poste de directeur général. Le PDG et cofondateur demeure président du conseil d’administration.

Changement de gouvernance au sein du groupe

André-Jacques Auberton-Hervé, son PDG deviendra président du conseil d’administration et un nouveau directeur général est nommé, en la personne de Paul Boudre, ex-directeur général délégué depuis juin 2008. Le groupe Soitec avait été cofondé par André-Jacques Auberton-Hervé et Jean-Michel Lamure en 1992. Avec l’essor de smartphones, le groupe va développer les composants électroniques et abandonner son aventure au sein du photovoltaïque et restructurer la division énergie solaire. Suite à une diversification mal maîtrisée dans l’énergie solaire, son PDG André-Jacques Auberton-Hervé quitte ses fonctions et restera président du conseil d’administration.
soitec grenoble

Soitec enregistre un chiffre d’affaires en progression de 45% pour son troisième trimestre 2014-2015 en grande partie dû à l’essor de la division électronique (+36,3%). Le groupe a réalisé 154 millions d’euros, en progression de 24,1% sur les neuf premiers mois de l’exercice. Au quatrième trimestre 2014-2015, Soitec prévoit un essor de la division électronique, à 65 millions d’euros. Pour réduire ses coûts, suite à la révision de ses prévisions de ventes au sein de la division énergie solaire, le groupe avait licencié 100 personnes aux Etats-Unis. Les charges d’exploitation avaient également été revues à la baisse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here