Sony & IBM travaillent sur une cassette pouvant stocker 185 To de données

Sony & IBM travaillent sur une cassette pouvant stocker 185 To de données

Star des années 80, la cassette à bande magnétique va faire son grand retour. Sony va là remettre au goût du jour, mais uniquement pour les industriels.

Publié le 7 mai 2014 - 14:32 par François Giraud

La cassette audio, encore abrégée par l’allographe K7, a fait son apparition en 1963 avec le constructeur Philips. Elle contenait une seule bande magnétique et permettait d’écouter  et d’enregistrer de la musique ou un autre son à l’aide d’un magnétophone. Les durées les plus courtes étaient de 60 minutes à la vitesse de 4,7625 cm/ seconde et les plus longues, commercialisées pour le grand public atteignaient 120 minutes mais étaient plus fragiles. TDK avait lancé une cassette de deux fois 90 minutes. Sony a également été l’un des leaders sur ce marché très porteur dans les années 80. En effet, la cassette Audio était la star des années 80 avant l’arrivée du compact-disc en 1983. Rappelons que le premier baladeur au nom de Walkman fut lancé par Sony en 1979 et a connu un succès planétaire.

Une cassette d’une capacité de stockage de 185 téraoctets

Sony vient d’annoncer ce dimanche 4 mai qu’il allait sortir une nouvelle cassette à bandes magnétiques. Mais à la différence des cassettes des années 80, ce prochain support disposera d’une capacité de stockage démentiel qui atteindra 185 téraoctets. Dans un communiqué, Sony a expliqué que cette capacité représentait 65 millions de chansons. En prenant une moyenne de 3 minutes par titre écouté, il faudra 135 416 jours pour écouter cette cassette ce qui représente 371 années. Autre image, la capacité de cette cassette correspondrait à une pile de 4,40 mètres de haut de disques Blu-Ray empilées les uns sur les autres, soit 3 700 disques double couche.

Alors à quoi peut servir une telle cassette ?

Cette cassette de très haute capacité ne servira pratiquement qu’au stockage de données industrielles, pour sauvegarder des informations sur des serveurs de calculs, des métadonnées. Cette cassette du futur est conçue par Sony en partenariat avec IBM. Le procédé utilisé pour arriver à stocker autant de données repose sur un système de couches magnétiques nanométriques, ce qui a permis aux deux partenaires de pouvoir stocker 148 Go par pouces carré. Pour le grand public, il faudra attendre la sortie de l’Archival Disc, développé par Panasonic et Sony qui est un support optique permettant de stocker entre 300 Go et 1 To de données à terme. Ce disque optique sera le successeur du Blu-Ray.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • Laurent Pommerat

    Rectification pour le jeune qui a écrit ces lignes…
    La cassette audio a bien été inventée en 1963 mais elle ne comporte qu’une seule bande. La tête de lecture peut lire deux canaux, en stéréo et un seul en mono.
    Puis sur les appareils auto-reverse c’est la tête qui soit, se retourne, soit comporte quatre entrefers qui permettent de lire des deux côtés.
    Suivant le sens de lecture on commute les canaux A ou B.
    Elle peut, car elle existe encore, lire 2 heures de musiques ou de dictée.
    Chaque face peut tenir 60 minutes maximum de signal audio.
    Mais les « C120 » sont plus fragiles et les deux standards qui sont restés sont les « C60 » et les « C90 ». Les cassettes 3 heures n’ont JAMAIS vu le jour.
    Wikipedia, c’est très bien, mais encore faut-il l’avoir vécu…

  • Quentin

    « 135 400 jours pour écouter cette cassette ce qui représente 22 174 années »
    ça fait des années assez courtes…