WikiLeaks publie les documents volés à SPE en novembre dernier

Au mois de novembre dernier, Sony Pictures Entertainment (SPE) faisait l’objet d’une attaque d’envergure avec le piratage de ses serveurs. Les pirates avaient demandé la non-diffusion du film « The Interview ». L’affaire avait fait beaucoup de bruit et de nombreux documents avaient fuité sur Internet. Les Américains avaient attribué ce piratage de SPE à la Corée du Nord. Les données personnelles de 47 000 employés de SPE et de tiers, dont de grandes stars, avaient été piratées mais aussi des emails et des documents financiers.

Le « GOP » affirmait avoir dérobé de nombreuses informations confidentielles

L’ensemble des ordinateurs des employés de Sony Pictures ont fait l’objet d’une attaque revendiquée par un groupe de pirates sous le nom GOP. Ces derniers affirmaient avoir dérobé des documents confidentiels et ont fait du chantage à Sony Pictures. Ils menaçaient de les publier si le groupe Sony ne se plie pas à leurs requêtes. Pour prouver leur détermination, le groupe de pirates « GOP » avait joint un lien vers quelques sites sur lesquels ils avaient publié un fichier ZIP appartenant à Sony Pictures. Ce fichier a été vu par quelques internautes et comprenait des fichiers MP3, des mots de passe de bases de données, des adresses email, des informations sur des budgets et d’autres documents confidentiels.

Sony_Pictures_Entertainment

Suite aux menaces de hackers, Sony Pictures annule la sortie nationale de son film

Le film « The Interview » ne sortira finalement pas suite aux menaces dont Sony Pictures a fait l’objet dernièrement et à son piratage par un groupe de hackers pouvait-on lire en décembre dernier. Ce film mettait en scène le leader de la Corée du Nord, Kim Jong-Un et le pays a été choqué par la probable sortie nationale de ce film. Pour montrer leur détermination, les pirates informatiques qui ont dérobé de nombreuses informations auprès des studios de Sony Pictures, ont révélé cinq films qui devaient sortir prochainement ainsi que des informations confidentielles de 47 000 employés de Sony Pictures.

WikiLeaks annonce que les données appartiennent au domaine public

Wikileaks par la voie de son rédacteur en chef, Julien Assange, indique que les informations dérobées auprès de Sony appartiennent au domaine public car elles « montrent  les rouages d’une multinationale influente » selon le New York Times. De ce fait, le site a rendu accessibles aux internautes du monde entier plus de 30 000 documents, 173 132 emails envoyés et reçus par plus de 2 200 adresses internes du groupe Sony. Les documents feraient apparaître des liens étroits avec la Maison-Blanche selon le lanceur d’alerte WikiLeaks.

Le site a expliqué ce jeudi que des documents étaient diffusés lors du piratage de Sony mais il n’était pas possible de faire des recherches dans les archives originales. Elles avaient été retirées avant que le public et les journalistes puissent y accéder. Les données sont désormais publiées et il est possible d’effectuer des recherches. Julien Assange indique que ces archives de Sony offrent un aperçu rare des rouages d’une grande entreprise multinationale secrète.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here