La fin de la console portable estampillée PlayStation

En 2004, Sony lançait sur le marché la toute première console portable de son histoire, la PSP, ou PlayStation Portable. Une machine particulièrement novatrice pour l’époque, avec un très large écran, une configuration nettement supérieure à celle d’une Nintendo DS, mais qui représentait aussi l’émergence d’un nouveau format : l’UMD. Une console portable qui aura connu diverses mises à jour esthétiques/matérielles au fil des années, y compris une déclinaison 100% digitale avec la PSP Go, sans oublier le lancement en 2011 de sa petite soeur, la PS Vita.

PSP

Là encore, Sony innove, avec une console portable plus évoluée encore, dotée d’un écran OLED tactile, avec en prime une surface tactile à l’arrière, deux sticks analogiques, une configuration plus musclée que jamais, de la réalité augmentée… Pourtant, la PS Vita ne parviendra jamais réellement à exploser en terme de ventes, la faute à un autre marché, celui du smartphone.

En effet, si le smartphone a d’ores et déjà remplacé nos appareils photo compacts, nos lecteurs MP3, nos agendas ou encore nos GPS, ce dernier constitue également un féroce concurrent à la console portable. Du côté de chez Nintendo, on peut toujours compter sur une aura spécifique ainsi que sur un catalogue de jeux assez fourni, mais nombreux sont les joueurs qui ont fait l’impasse sur la PS Vita, malgré ses très nombreuses qualités. Aujourd’hui, Andrew House confirme le désintérêt des joueurs pour le marché de la console portable, hormis éventuellement sur le marché asiatique.

PS Vita

Ainsi, selon le patron de Sony Interactive Entertainment, le smartphone, que l’utilisateur garde toujours sur lui, a définitivement pris le pas sur la console portable, et Sony ne devrait pas dévoiler la moindre nouvelle console nomade prochainement, contrairement à d’insistantes rumeurs évoquant une PS Vita 2. Toutefois, durant l’interview, Andrew House est revenu sur le succès de la Nintendo Switch. Une console hybride intéressante selon le dirigeant de Sony, qui pourrait bien donner des idées à la branche PlayStation dans les années à venir. On peut ainsi imaginer une future console PlayStation à mi-chemin entre une console de salon et une machine nomade, mais ce qui est certain, c’est que cette dernière ne sera pas 100% portable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here