Sony présente un brevet annonçant un nouveau type de capteur

Sony présente un brevet annonçant un nouveau type de capteur

Un capteur capable de faire varier l’intensité lumineuse reçue par chaque pixel

Publié le 6 novembre 2014 - 11:40 par Jérémy

Un capteur plus fort que nos yeux ?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vos yeux percevaient la lumière différemment des capteurs photo ? La réponse est simple, elle est dans votre tête, littéralement ! Votre cerveau (oui tout le monde en a un) analyse la scène. Il se dit que telle partie est sombre, alors il l’éclaircit. Et il fait pareil pour les parties très claires. Pour un capteur c’est différent. Lui doit gérer la lumière qui lui parvient en un temps donné. On appelle ça, la dynamique du capteur.

CMOS

Publicité

Plus importante est cette dynamique, plus grand est le champ lumineux couvert. En gros, un capteur à haute dynamique (comme celui du Nikon D7550) peut aller chercher des détails dans les zones fortement éclairée, comme dans les zones sombres. Evidemment, cette plage varie en fonction du capteur, mais également du traitement appliqué par le boitier et notamment son processeur. Le processeur agissant un peu comme notre cerveau, et le capteur comme nos yeux. Mais la conséquence reste la même : si je veux bien exposer une partie sombre, je vais cramer une partie claire. Et vice-versa.

2014_03_20_12_23_01_ProShotDans cette image réalisée avec un Nokia Lumia 1020, les zones sombres ont été privilégiée, entraînant une surexposition des parties claires

Lorsqu’on prend une scène avec des parties très exposées et d’autres très sombres, la lumière qui pénètre dans l’appareil n’impacte pas le capteur avec la même intensité. Certains pixels reçoivent beaucoup de lumière (ce sont les zones très éclairées de la scène) et d’autres en reçoivent peu (ce sont les zones sombres de la scène).

Le site Sonyalpharumors a révélé un brevet très intéressant montrant que Sony a voulu la justice pour tous les pixels de ce nouveau capteur. L’idée est d’accorder un temps d’exposition différent pour chaque pixel, en fonction de l’intensité lumineuse qui lui parvient.

on_pixel_shutter_technique_sony

Cela permettrait une exposition parfaite de chaque pixel, et donc de l’image finale.

on_pixel_shutter_technique_sony_time

Mais il se pose un souci : si le temps d’exposition varie, cela va forcément entraîner une image floue, du moins, sur certaines parties. Du coup, Sony a ajouté un algorithme permettant de compenser le flou sur les pixels ayant mis plus de temps à capter la lumière.

Bildschirmfoto-2014-11-03-um-15.39.29

Pour ceux que ça intéresse, le PDF du brevet est ici.


Ailleurs sur le web


One Comment

  1. belnea

    6 novembre 2014 at 11 h 48 min

    je me rappelle d’un gars il y a déjà quelques années qui avait fait un peu la même chose avec une camera de surveillance pour sa boutique. les zones trop clair étaient assombris et vice-versa. sony n’a pas inventé l’idée. juste reprise.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *