Sony Project Field : le jeu de cartes en mode 2.0

Sony Project Field : le jeu de cartes en mode 2.0

Sony dévoile Project Field, un accessoire qui permet d’accueillir de vraies cartes à jouer, pour les retranscrire dans une application mobile.

Publié le 9 décembre 2016 - 9:48 par Stéphane Ficca

Un nouveau Project Field chez Sony

Faire traverser des objets réels dans un monde virtuel constitue vraisemblablement une obsession chez certains constructeurs, un fantasme numérique qui a déjà été assouvi, mais qui peut largement être amélioré. Du côté de chez Sony, on présente aujourd’hui ce Project Field, un tapis de jeu destiné à recevoir des cartes, bien réelles, pour les transposer aussitôt dans une application virtuelle.

sony-project-field-2

Publicité

Concrètement, il s’agit ici d’un plateau blanc, doté de nombreuses LED, à relier (le plateau, pas les LED) en Bluetooth à un smartphone ou une tablette. Le plateau dispose de six emplacements, et profite évidemment de la présence d’une puce électronique RFID. De cette manière, le fait de placer une carte sur le plateau, fera apparaître cette dernière (ou un personnage, une créature, un effet…) au sein de l’application connectée.

Toutefois, le plateau made in Sony se distingue également par sa faculté à identifier les mouvements, ainsi que l’inclinaison des cartes, histoire de varier les actions réalisables à partir d’une seule et même carte. A l’heure actuelle, ce plateau Sony Project Field est prévu uniquement au Japon, et fonctionnera notamment avec les cartes du jeu Yo-Kai Watch, des cartes bien sûr mises au point spécifiquement pour fonctionner avec cet accessoire tout neuf. Soulignons en effet que, contrairement à l’Europe ou l’Amérique, le public japonais reste encore très friand de ces cartes à jouer, avec également des cartes connectées, qui permettent de déverrouiller du contenu dans un jeu console par exemple, mais aussi sur les nombreuses bornes d’arcade encore très répandues sur l’archipel.

sony-project-field

Rappelons que ce concept permettant d’utiliser des objets réels pour les transposer dans un monde virtuel n’est pas nouveau dans le monde vidéoludique. Depuis quelques mois, Nintendo s’en donne à coeur joie avec ses fameux Amiibo, mais avant lui, c’est Activision qui voyait ses chiffres exploser grâce aux très populaires Skylanders. Du côté de chez Sony, on a également déjà expérimenté cette façon de jouer, sur PlayStation 3 notamment, avec un certain The Eye of Judgement pour ceux qui s’en souviennent, ou encore sur PSP avec Invizimals (pour ceux qui s’en souviennent là encore).



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *