Sony, Universal et Warner portent plainte contre l'application de streaming Aurous

Sony, Universal et Warner portent plainte contre l’application de streaming Aurous

L’application de musique en streaming Aurous fait déjà l’objet d’une plainte de la part des majors de la musique Universal, Sony et Warner, quelques jours après son lancement.

Publié le 14 octobre 2015 - 11:44 par François Giraud

Aurous est disponible en téléchargement depuis peu et fait déjà l’objet d’une plainte

Aurous est une application de streaming musical, présentée comme le PopCorn Time de la musique. Elle est disponible en téléchargement depuis ce weekend et fait déjà l’objet d’une plainte de la part des majors de la musique, à savoir Sony, Universal et Warner. Cette nouvelle application vient se positionner comme un concurrent direct du Français Deezer ou de Spotify.

Aurous est accusée par les trois principaux majors du disque de violation de droits d’auteur. A la différence de Popcorn Time qui fonctionne en téléchargeant des données avec BitTorrent, Aurous trouve les musiques sur l’ensemble du Web via diverses interfaces de programmation légales telles que YouTube ou Soundcloud. Une fois récupérés, les fichiers sont stockés en ligne puis BitTorent permet ensuite de les renvoyer vers les utilisateurs. L’avantage est de pouvoir proposer des contenus sans publicités, mais l’inconvénient est de priver les maisons de disque et les artistes de toucher des commissions et des revenus publicitaires, ce qui ne plait pas aux majors du disque.

aurous-logiciel

Publicité

Le créateur de l’application Aurous se défend contre ses accusateurs en indiquant que les données utilisées sur sa plateforme sont légales et indique qu’il se défendra devant les tribunaux. De son côté, le syndicat américain de l’édition musicale précise que cette application est construite sur un modèle économique de violation à grande échelle de la propriété intellectuelle. Le créateur d’Aurous avait précédemment indiqué qu’il lancerait une application qui serait le futur Popcorn de la musique et il a tenu parole en proposant son application la semaine dernière.

Aurous est actuellement disponible en téléchargement pour les ordinateurs mais pas encore pour les terminaux mobiles. Les fonctions proposées restent très limitées, à la différence de Spotify qui propose d’importer des playlists ou de classer des résultats en fonction des requêtes lancées. On ne sait pas encore ce que deviendra cette nouvelle plateforme, mais son concepteur risque de payer une forte amende s’il est reconnu coupable par les tribunaux. Il pourrait recevoir une amende atteignant jusqu’à 150 000 dollars par musique diffusée.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *