Steam : la cible préférée des hackers selon Kaspersky avec 77 000 comptes piratés mensuellement

Steam : la cible préférée des hackers selon Kaspersky avec 77 000 comptes piratés mensuellement

Les Steam Stealers sont des maliciels permettant aux hackers de pirater des comptes de joueurs sur Steam. Selon les derniers chiffres publiés par Valve, 77 000 comptes seraient piratés mensuellement.

Publié le 17 mars 2016 - 10:30 par François Giraud

Steam : de nombreux utilisateurs ciblés par les Steam Stealer

Les Steam Stealer sont des « maliciels », de malwares ou logiciels malveillants qui permettent à des hackers de pirater des comptes Steam, la plateforme de jeu aux 100 millions d’utilisateurs. Selon les derniers chiffres de Valve, propriétaire de Steam, 77 000 comptes seraient piratés mensuellement.

Les cybercriminels utilisent de plus en plus de maliciels pour arriver à leurs fins. L’objectif de ces programmes est de dérober des éléments de gaming en ligne et des données de connexion de comptes d’utilisateurs, pour les revendre ensuite sur des marchés parallèles dont le marché noir. Santiago Pontiroli, chercheur et expert en cybersécurité au sein de Kaspersky Labs indique que les Steam Stealer sont responsables du vol d’un grand nombre de comptes sur la plateforme Steam, propriété de Valve. Diverses traces de ce maliciel auraient été trouvées et les équipes de Kaspersky pensent qu’il a été développé à l’origine par des cybercriminels russophones. Steam Stealer serait déployé par le pirates via un modèle professionnel « malware-as-a-service » à un prix très faible, de 30 dollars environ.

Steam-nouveau-look

Publicité

100 millions d’utilisateurs et 77 000 comptes piratés chaque mois

La plateforme Steam dénombrerait 77 000 comptes piratés chaque mois, un véritable fléau pour Valve, qu’il compte bien éradiquer. Valve indique que des joueurs sont victimes du vol d’objets et de nombreux comptes sont compromis. Les hackers utilisent le même mode opératoire à chaque fois. Ils prennent le contrôle du compte ciblé, échangent les objets avec un complice disposant d’un autre compte et ce dernier revendra les objets en question sur Steam. L’argent récupérée est ensuite investie pour acheter des jeux, ensuite revendus sur d’autres plateformes, non officielles ou au marché noir. Le données de connexions seront également revendues au marché noir à un prix moyen de 15 dollars.

Valve colmate les comptes piratés, redonne aux joueurs victimes de cette pratique le solde qu’ils avaient ainsi que les objets dont ils étaient en possession avant d’avoir été piratés. Valve indique que tous les mois, ce sont 77 000 comptes qui sont piratés, soit environ un toutes les 35 secondes. Un nombre impressionnant qui a bondi de près de 2 000 % en quatre ans. Pour faire face à ce fléau, la mise en place d’un système de double authentification sur mobile a été mis en place.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *