Steve Ballmer éprouve des regrets sur les mobiles

Steve Ballmer éprouve des regrets sur les mobiles

Hier, lors d’une conférence avec des analystes financiers, Steve Ballmer a reconnu avoir loupé le virage du mobile et a indiqué que c’était son « grand regret ». Il indique également les efforts qui seront à faire et indique que Microsoft ne va pas seulement investir dans les PC Windows mais dans la marque Windows dans sa globalité…

Publié le 20 septembre 2013 - 13:59 par La rédaction

Lors d’une conférence qui a eu lieu hier, Steve Ballmer s’est confié et a indiqué que son plus grand regret était d’avoir loupé le virage du mobile. Il indique également que Microsoft n’a pratiquement pas de parts de marché dans ce domaine mais qu’il y a encore des opportunités de croissance et que le groupe a montré sa volonté de se faire ne place dans le marché des mobiles après avoir racheté en début de mois Nokia pour 5,44 milliards de dollars.

Steve Ballmer regrette d'avoir louper le virage du mobile

Steve Ballmer regrette d’avoir louper le virage du mobile

Steve Ballmer se rapproche de plus en plus de la porte de sortie et multiplie les regrets. Son plus grand regret était l’échec de Vista, désormais ce sont les smartphones. « Je regrette qu’il y ait eu une période au début des années 2000 où nous étions si concentrés sur ce que nous avions à faire avec Windows que nous n’avons pas été capables de redéployer des talents vers un nouvel appareil appelé le téléphone. C’est la chose que je regrette le plus. Cela aurait été meilleur pour Windows et pour notre succès dans d’autres formes de produits », a-t-il indiqué aux analystes financiers venus nombreux hier, jeudi 19 septembre 2013 lors d’une conférence. Il précise également qu’au-delà des appareils mobiles, Microsoft a des opportunités à se développer dans les services informatiques dématérialisés comme les abonnements en ligne pour sa suite bureautique Office 365. Steve Ballmer précise que la version Home Premium devrait dépasser les deux millions d’abonnés soit un chiffre d’affaires de plus de 200 millions de dollars par an. Il mise enfin sur le développement de Bing, qui vient entre autres d’être revu et indique vouloir travailler sur le PC qui reste une référence pour les personnes souhaitant être productives. On sait que l’essor des tablettes a freiné les ventes de PC. Enfin, il indique aux analystes que Microsoft va investir du temps et de l’énergie, mais pas uniquement dans le PC Windows mais sa la marque Windows dans sa globalité. Il n’a cependant pas donné d’informations sur son successeur à la tête du groupe.

Advertisements

Ailleurs sur le web