Suite à une décision du TGI de Paris, 16 sites de streaming vont être bloqués par les FAI

Suite à une décision du TGI de Paris, 16 sites de streaming vont être bloqués par les FAI

La justice Française vient de demander le blocage de sites de streaming accessibles sur Internet dans l’hexagone. C’est le tribunal de grande instance de Paris qui avait été saisi par les syndicats de producteurs et distributeurs de cinéma en 2011. Ils ont obtenu ce jeudi gain de cause.

Publié le 29 novembre 2013 - 9:03 par La rédaction

Les syndicats de producteurs et distributeurs du cinéma ont obtenu gain de cause ce jeudi auprès du tribunal de grande instance de Paris. La justice va ordonner aux fournisseurs d’accès à internet et aux moteurs de recherche de bloquer l’ensemble des sites de streaming et plus précisément celui d’Allostreaming et des sites associés qui opposait depuis 2011 les syndicats des professionnels de l’audiovisuel aux FAI français et aux moteurs de recherche. Ces derniers devront faire le nécessaire pour qu’il ne soit plus possible de télécharger illégalement sur la toile. Les fournisseurs d’accès Orange, Bouygues Telecom, SFR, Numéricable, Free et Darty Télécom devront mettre en oeuvre toutes les mesures nécessaires pour empêcher à partir du territoire français l’accès à des sites de streaming par des manœuvres d blocage précisait la décision de justice rendue ce jeudi 27 novembre 2013.

Les mesures devront intervenir dans les 15 jours et durer 12 mois

Les sites comme Alloshowtv, Dpstream, Allostreaming ou encore Fifostream et l’ensemble des sites associés vont être bloqués. Le tribunal a également ordonné aux moteurs de recherche de Google, Yahoo!, Orange et Microsoft de « prendre ou faire prendre toute mesure utile en vue d’empêcher sur leurs services l’apparition de toute réponse et tout résultat renvoyant vers l’une des pages ». L’ensemble de ces mesures doit être appliqué sans délai et au plus tard 15 jours à compter de la signification de la décision et pendant une durée d’un an à compter de la mise en place des mesures a précisé le tribunal. Dpstream aurait été visité deux millions de fois en septembre.

Dpstream ne sera plus accessible suite à cette décision de justice

Dpstream ne sera plus accessible suite à cette décision de justice

Une demande effectuée depuis 2011 auprès du Tribunal

La demande de blocage des sites de streaming avait été effectuée en décembre 2011 par la Fédération nationale des distributeurs de films, le Syndicat des éditeurs de vidéo numérique (SEVN), l’Association des producteurs de cinéma qui ont été rejoints par le Syndicat des producteurs indépendants et l’Union des producteurs de films.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • loulou1313

    C’est un peu du grand n’importe quoi cette décision, sachant qu’il y a d’autres alternatives aux moteurs de recherche cités et que pour moins de 5€/mois il y a de très bons VPN qui géolocalise votre IP dans d’autres pays. Très comique cette justice française XD

    • azeza

      en même temps faut bien qu’elle sorte ses petits poings la justice… et ça va en bloquer pas mal quand même, qui ne pige pas grand chose à l’info…

      • loulou1313

        Entre nous cette justice sort les poings pour rien, tout cela pour un mini lobby de cinéastes français, où d’ailleurs leurs films n’intéressent quasiment personne ( peut-être, moins de 10% de ces dit sites). Ces sites servent majoritairement de la série.

    • azeza

      en même temps faut bien qu’elle sorte ses petits poings la justice… et ça va en bloquer pas mal quand même, qui ne pige pas grand chose à l’info…