Une édition limitée à 500 exemplaires

L’argentique n’est pas mort. Il est passé au rang de passion, de nostalgie, et de rêve. Le sténopé est un procédé simple : une boite, un film, et un petit trou. Ce procédé remonte au 19ème siècle. C’est Joseph Petzval qui détermina le diamètre du trou en 1857. Soixante-six ans après le premier appareil photo à tirage instantané d’Edwin Land, et six ans après la fermeture de la firme Polaroid, la société Supersense lance le 66/6, un sténopé utilisant les films instantanés Polaroid. D’où le nom 66/6.

11

design

Produit en série limitée à 500 pièces, le 66/6 est la création de Florian Kaps, le fondateur de The Impossible Project, cette société qui a tenté, avec succès, de relancer les Polaroids après la mort de la marque.

21

 

31

Le 66/6 dispose de deux trous : l’un de 0.12 mm et l’autre de 0.24 mm. Il est compatible avec tous les films produits par Impossible Project.

1

Le côté pratique, c’est que contrairement à un sténopé classique, il n’y a pas de phase de développement et de tirage. Une utopie pour certains, une bénédiction pour d’autres.

Reste un bémol. Pour vous offrir ce dinosaure de nouvelle génération, il faudra vous acquitter de 222 euros, et de 20 euros par lot de 8 poses (pour le commander c’est par ici).

666 mini pinhole stenope supersens

Ce n’est pas donné, mais c’est amusant, unique, et l’appareil est en plus un bel objet de collection. Et si un sténopé classique peut se réaliser avec une simple boîte de conserve, le film à utiliser, et le coût des produits pour le développer nécessiteront une certaine somme. De plus, si le développement de film noir et blanc est facile, celui de film couleur est plus compliqué. Là, il n’y a aucun problème, que cela concerne la couleur ou le noir et blanc.

Screen-Shot-2014-11-06-at-2.12.17-PM

 

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here