Deutsche Telekom, qui détient 66% du quatrième opérateur mobile américain douterait de la capacité d’Iliad, maison mère de Free à faire augmenter les performances de T-Mobile US en le rachetant. Si l’opération de rachat de T-Mobile US par Iliad se concrétisait, Deutsche Telekom détiendrait encore une part de T-Mobile US et précise qu’Iliad n’a pas une assez grande expérience du marché américain  et la carrure pour se permettre de racheter un tel opérateur.

Iliad prendrait une décision mi-octobre pour le rachat de T-Mobile US

Iliad poursuite sa quête de recherche de fonds pour se payer T-Mobile US et le soutien de partenaires financiers solides. Iliad pourrait se tourne vers le fonds KKR et annoncerait sa décision à la mi-octobre. Xavier Niel serait en train de chercher à convaincre des investisseurs de le suivre et souhaiterait lever entre 5 et 6,5 milliards de dollars de fonds auprès d’investisseurs tiers. T-Mobile US avait jugé insuffisante la première offre d’Iliad qui se situait à 15 milliards de dollars. T-Mobile US  avait indiqué au groupe de Xavier Niel de revoir sa proposition à la hausse. Mais Iliad n’est pas le seul à convoiter le groupe T-Mobile US. Le concurrent d’iliad, Dish Networks souhaiterait également remporter ce rachat. Rappelons que le chiffre d’affaires de T-Mobile US est cinq fois plus important que celui d’Iliad. T-Mobile US dispose de six fois plus de clients mobiles qui paient en moyenne 32,6 € / mois leurs forfaits alors que chez Iliad, le montant moyen des factures de téléphonie mobile par client est d’un peu plus de 13 euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here