Taxe Internet : le gouvernement Hongrois retire son projet

Taxe Internet : le gouvernement Hongrois retire son projet

Le gouvernement Hongrois souhaitait instaurer une Taxe Internet, mais les pressions exercées ont réussi à faire plier l’Etat qui retire ce projet d’imposition.

Publié le 31 octobre 2014 - 16:05 par François Giraud

La première taxe sur Internet ne verra pas le jour en Hongrie

Le gouvernement Hongrois souhaitait instaurer une taxe Internet de 50 centimes d’euros par gigaoctet transféré afin de renflouer le déficit budgétaire 2015. Suite aux nombreuses manifestations qui se sont déroulées et aux pressions exercées, Viktor Orban a renoncé au projet de taxe internet.

Viktor Orban

Publicité

Renflouer les caisses de l’Etat en instaurant une taxe Internet

10 000 manifestants Hongrois se sont rassemblés dans la rue pour protester contre le projet de leur gouvernement, qui consistait à instaurer une taxe Internet de 50 centimes d’euros par gigaoctet transféré afin de renflouer le déficit budgétaire 2015, de l’un des pays les plus endettés de l’UE indiquait le ministre de l’Economie. Le premier ministre Hongrois, Viktor Orban a retiré son projet sous la pression des manifestants descendus dans la rue depuis dimanche dernier. Ce mardi, à Budapest, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui avaient défilé, pour la seconde fois en trois jours. D’autres manifestations s’étaient déroulées au sein de villes plus modestes en province. Suite aux pressions exercées, le premier ministre Viktor Orban a annoncé ce vendredi 31 octobre que « la taxe ne peut pas être introduite dans sa forme actuelle. Si le peuple n’approuve pas une chose et qu’en plus, il la considère comme déraisonnable, alors elle ne doit pas être faite ». Internet représente un espace de liberté et presque gratuit, grâce entre autres aux nombreux points d’accès Wi-Fi dans les espaces publics et le gouvernement pensait nécessaire de taxer ces communications pour renflouer le budget de l’Etat. Suite aux souhaits du gouvernement, de nombreux manifestants demandaient ce dimanche, le retrait sans délai du projet de loi qui voulait imposer chaque gigaoctet transitant en Hongrie de 150 forints soit 0,5 €/ Go.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *