Dimitri Mader, alias ZAC, créateur de Wawa Mania écope d’une lourde condamnation

Le créateur du site de téléchargement illégal Wawa Mania, Dimitri Mader a été condamné à verser la somme de 15,6 millions d’euros aux victimes, des majors américains, pour la majorité. La décision de justice a été prononcée le 2 juillet dernier par le tribunal correctionnel de Paris et est jugé comme l’une des amendes les plus lourdes prononcées dans ce type de dossier.

Le jeune homme de 26 ans, actuellement en fuite aux Philippines, avait été condamné le 2 avril dernier dans le même dossier à un an de prison ferme par la 31e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Le dommages et intérêts devaient être calculés plus tard. Parmi les victimes, on peut citer Paramount, Tristar, Columbia Pictures, Century Fox, Warner Bros ou encore Universal, Microsoft ou Marc Dorcel. Dimitri Mader devra également verser les sommes de 46 000 euros de frais de justice et de 67 000 euros à d’autres parties civiles.

n-WAWA-MANIA-large570

Cette condamnation fait suite à la mise en ligne par Dimitri Mader d’un site de téléchargement illégal, référençant plus de 3 600 œuvres cinématographiques et pornographiques, selon un recensement de l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA). Le site revendiquait deux millions de membres actifs en novembre 2012. Au cours du procès, l’auteur des faits avait reconnu devant le tribunal avoir engrangé plus de 42 000 euros de revenus grâce à la publicité de son site de téléchargement illégal, des revenus qui servaient soi-disant à payer des serveurs. La SCPP avait déposé plainte à son encontre en 2009.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here