Clients Bouygues Telecom : Patrick Drahi est prêt à payer 4 milliards d’euros

Patrick Drahi, PDG d’Altice, maison-mère de SFR, serait prêt à débourser 4 milliards d’euros pour acquérir les clients mobile et fixe de Bouygues Telecom. Cette proposition qui a été relayée par Les Echos ce jeudi, prendrait part au partage des actifs qui est prévu dans le cadre d’un mariage entre les opérateurs Orange et Bouygues Telecom.

Les discussions autour du partage des actifs sont actuellement en pleine effervescence entre les divers opérateurs télécoms. Free Mobile pourrait débourser deux milliards d’euros pour récupérer des antennes, des fréquences et certaines boutiques Bouygues Telecom. Stéphane Richard, PDG d’Orange a déclaré ce mercredi, que les négociations entre Orange, SFR et Free Mobile seraient sur le point d’aboutir. Une fois l’accord trouvé entre les divers intervenants, l’Autorité de la Concurrence devra l’approuver.

Orange-Bouygues_fusion-alliance

L’Autorité de la Concurrence a indiqué que l’équilibre devrait être respecté entre les actifs qui devront être cédés entre les divers acteurs et veille à ce que les fréquences, clients ou réseaux légués soient partagés de manière équitable entre les opérateurs. Les actifs seront redistribués entre les opérateurs restants. Notons que le mariage Orange-Bouygues Telecom ferait passer le nombre d’opérateurs de quatre à trois sur le territoire national.

Selon Les Echos, un sondage aurait été réalisé par la CFDT sur les souhaits des salariés de Bouygues Telecom et il ressortirait que 95% des mille personnes interrogées veulent passer sous le fleuron d’Orange mais surtout pas chez SFR ou chez Free Mobile.  Certains salariés du groupe Orange pourraient également se retrouver chez la concurrence, afin d’équilibrer l’ensemble des actifs entre les divers acteurs de cette opération.

Stéphane Richard joue le rôle de médiateur entre les opérateurs

L’Autorité de la Concurrence souhaite que le marché des Télécoms ne soit pas déstabilisé et que la concurrence existe. Les consommateurs ont vu leur facture mobile diminuer ces dernières années et cela ne devra pas changer. C’est Stéphane Richard, PDG du groupe Orange qui a pris les choses en main et fait avancer les discussions entre les opérateurs. Il jouerait le rôle de médiateur entre les divers PDG des trois autres opérateurs car les autres dirigeants ne se parlent pas. Les groupes se sont donnés jusqu’à la fin du mois de mars 2016 pour conclure et trouver un terrain d’entente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here