Test Batman VR PS4 : le Batman, c'est (vraiment) vous !

Test Batman VR PS4 : le Batman, c’est (vraiment) vous !

Au line-up du tout nouveau PlayStation VR, figure notamment ce très attendu Batman VR, pour se glisser dans la peau du protecteur de Gotham City.

Publié le 13 octobre 2016 - 15:50 par Stéphane Ficca

Cette fois, le Batman c’est vous !

Les premiers acquéreurs du casque PlayStation VR de Sony auront environ une vingtaine de titres pour tester les capacités de leur nouvelle acquisition. Parmi ceux-ci, un certain Batman VR, qui s’avère incontestablement l’une des productions les plus réussies de ce line-up, celle qui procure une expérience VR digne de ce nom et des sensations intenses… mais éphémères.

batman-vr-test

Bonne nouvelle, c’est bien le studio RockSteady qui s’est occupé de ce Batman VR, une exclusivité PlayStation VR plutôt bienvenue pour le casque de Sony, au vu de l’excellente réputation de la saga. Pour cet opus, exit les phases d’action, et place à une enquête qui va placer le joueur dans la peau du chevalier noir bien sûr, ce dernier étant sur la trace de Robin et de Nightwing. Un Batman VR qui peut se jouer assis, comme debout, mais on ne saurait que trop vous conseiller d’opter pour la seconde solution, pour profiter d’une immersion sans précédent.

batman-vr-screen

En effet, dès le prologue, le jeu demande au joueur de devenir Batman. Pour cela, il faut actionner la commande spéciale qui donne accès à la Batcave, puis enfiler son costume, ses gants puis le masque de la chauve-souris. Cela n’a l’air de rien, mais en VR, l’immersion est assez exceptionnelle, cela sans compter sur la précision toujours épatante des PS Move, et la possibilité de se regarder dans un miroir, pour un effet saisissant.

Pensé pour la VR, ce Batman offre des séquences de jeu assez statiques, avec divers petits chapitres à boucler. Il est impossible de déplacer son personnage de manière dynamique (comme dans un jeu classique), et on passe ici par un système de téléportation vers des endroits prédéfinis. Pas de mouvements brusques donc, mais au contraire une enquête plutôt calme et posée, qui fait la part belle à la logique, ainsi qu’aux différents accessoires made in Batman.

batman-arkham-vr-screen

Batarang, grappin, scanner… Le joueur peut prendre en main (littéralement) les différents accessoires du chevalier noir accrochés à sa ceinture, et il faudra souvent se montrer malin pour faire progresser l’intrigue. Bien sûr, l’ensemble reste très scripté, et lancer un Batarang sur Alfred ou sur un élément non interactif n’aura pas le moindre effet. On apprécie en revanche la possibilité de prendre de nombreux objets, d’appuyer sur des écrans tactiles ou des boutons de commande comme on le ferait dans la vraie vie, ou même d’analyser des échantillons sanguins, voire de tirer sur les différents leviers de la Batcave, pour déclencher des évènements plus ou moins utiles.

Côté réalisation, grâce à sa conception faite d’écrans figés, ce Batman VR s’avère très réussi, avec parfois des effets de lumière ou même des effets d’eau de toute beauté. VR oblige, l’ensemble n’est toujours pas d’une netteté sans faille, mais certaines scènes affichent un réalisme plutôt impressionnant, sans compter les dernières minutes du jeu, d’une tension absolument indescriptible. Point de vue gameplay, le PlayStation VR permet de profiter d’interactions très naturelles la majeure partie du temps, même si on observe ça et là quelques légers loupés du côté des PS Move, notamment lorsqu’il faut se retourner ou se mettre de profil. Enfin, côté durée de vie, la trame principale se bouclera aisément en un seul run d’environ 1 à 2 heures selon la logique et la réflextion du joueur. Une fois bouclé, le très verdoyant E.Nigma propose quelques énigmes supplémentaires.

Notre Verdict

Batman VR permet en quelque sorte de réaliser un véritable « rêve de gosse », à savoir incarner (réellement) le chevalier noir de Gotham City. Certes, l’ensemble n’est pas parfait, avec quelques bugs ça et là, mais force est d’admettre que la narration est au top, tout comme l’immersion globale, sans oublier d’excellentes trouvailles de gameplay et de nombreux petits à-côtés pour les fans les plus observateurs. On regrette toutefois une durée de vie rachitique (on parlera plutôt « d’expérience » ici plutôt que de « jeu »), mais il s’agit d’une approche particulièrement intelligente du gameplay VR, et sans conteste une expérience à essayer pour tout possesseur de PlayStation VR, et un minimum fan de la licence.

Advertisements

Ailleurs sur le web