Test du Sony HX300 : qualité d'image de 100 à 12 800 ISO ISO

Test du Sony HX300 : qualité d’image de 100 à 12 800 ISO ISO

Dans le cadre du test du Sony Cyber-shot DSC-HX300, penchons-nous un moment sur le rendu aux différentes sensibilités de son nouveau capteur CMOS rétroéclairé de 20 mégapixels. En effet, les appareils numériques haut de gamme Sony 2013 comme le HX50 ainsi que ce bridge HX300 utilisent un nouveau capteur Exmor R 2/2,3″. Voici, en images, la qualité comparée que peut délivrer ce capteur de 100 ISO à 12 800 ISO.

Publié le 3 mai 2013 - 10:49 par La rédaction

L’an dernier, nous testions le Sony HX20V (cf le test du Sony HX20V), un compact 25-500 mm équipé d’un capteur Exmor R de 18 mégapixels. Perplexes à l’époque sur le rendu basse lumière et haute sensibilité d’un capteur affichant une telle densité de pixels, nous fûmes agréablement surpris par la qualité d’image délivrée par le HX20 dont le lissage restait assez discret jusqu’à 800, voire 1600 ISO, grâce à la très haute résolution du capteur qui était finalement bénéfique à la qualité d’image globale. Aujourd’hui, Sony pousse sa logique  encore un peu plus loin en proposant sur le HX300, ainsi que sur le compact numérique 30x, HX50,  un nouvel imageur CMOS  d’une résolution record de 20 mégapixels.

Voici son rendu affiché à 100% de 200 à 12 800 ISO :

test sony hx300
Publicité

Le rendu à 100% du Sony HX300 de 100 à 12 800 ISO.

 

Attention, l’examen de ces photos qui sont des « crops » de 500px de large peut être trompeur. En effet, nous regardons ici une image à l’échelle 1:1. C’est-à-dire qu’un pixel capturé par l’appareil est représenté par un pixel sur votre écran. Cela amplifie les défauts. Ça tombe bien, c’est ce que l’on veut regarder, mais la qualité d’image globale d’une photo prise à une sensibilité donnée avec l’appareil sera naturellement bien plus convaincante que ce que vous pourrez voir dans cet exercice de « pixel peeping ».

Le capteur 20 mégapixels du Sony HX300  comporte la signature des CMOS rétroéclairés avec un léger lissage visible dès les plus basses sensibilités, de 100 à 400 ISO. Sur le HX300, à 400 ISO, l’image est déjà fortement dégradée à l’écran. À 800 ISO on retrouve un rendu un diaph moins plaisant que ce que l’on pouvait observer sur le HX20 avec le capteur 18 mégapixels. La nouvelle génération de capteurs CMOS Exmor n’offre visiblement aucun avantage par rapport à l’ancienne génération. C’est plutôt le contraire, on perd un diaph en qualité et on peut se demander à quoi rime le passage de 18 à 20 mégapixels sur un même imageur de 1/2,3″ si ce n’est pour des raisons purement marketing dont nous, chez zone numérique, n’avons que faire. On dirait bien que Sony est allé trop loin dans sa logique et cela résume la philosophie de l’appareil… Par exemple, le Sony HX 300 est équipé d’un zoom d’une amplitude phénoménale de 50x, équivalent à un 24-1200mm, dont la qualité d’image est franchement discutable dans les plus longues focales qui sont de ce fait faiblement utilisables. D’ailleurs l’autofocus a bien du mal, surtout en vidéo, à assurer la mise au point à 1200 mm. Finalement, pour son amplitude de zoom comme sa résolution, le HX300 est peut-être allé un peu trop loin, au détriment de l’image… (cf vidéo du zoom du Sony HX300 de 24mm à 1200mm, la vidéo du zoom du HX300 : autofocus et stabilisation d’image)

Si l’on est assez déçu par la qualité d’image à 800 et 1600 ISO sur le Sony HX300, les deux positions 6400 et 12 800 ISO mobilise la technologie multi-image mise au point par Sony ces dernières années. A ces sensibilités extrêmes, l’appareil cumule plusieurs prises de vue afin de les fusionner pour en limiter le bruit et améliorer la netteté. Comme vous le voyez de vos propres yeux sur cette image témoin, ces sensibilités extrêmes seront à réserver à de rares cas de sauvetage pour lesquels n’aurait pas été possible de prendre la photo autrement.

L’examen des photos du Sony HX300 aux différentes sensibilités ISO nous laisse un peu sur notre faim. Le progrès auquel nous étions en droit de nous attendre par rapport à la génération précédente n’est pas au rendez-vous et l’ajout de pixels n’apporte rien à la qualité d’image, au contraire.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *