Test FitBit Flex, le bracelet connecté qui prend soin de vous

Test FitBit Flex, le bracelet connecté qui prend soin de vous

Notre test complet du petit bracelet connecté FitBit Flex.

Publié le 12 novembre 2014 - 16:28 par Stéphane Ficca

Tout le monde est sur le Flex ?

Pour les sportifs recherchant un dispositif visant à les accompagner dans leurs efforts quotidiens, difficile de s’y retrouver depuis quelques mois parmi la pléiade de smartwatch, bracelets connectés et autres accessoires disponibles. Sans compter l’arrivée des plateformes de santé sur iOS et Android… Concernant le FitBit Flex, il s’agit d’un petit bracelet à porter constamment au poignet, de sa main non dominante de préférence, pour bénéficier de résultats plus fiables. Pratique, le petit bracelet Flex résiste à l’eau et peut-être utilisé en cas de pluie, et même être porté sous la douche. Proposé au tarif de 99 euros, le FitBit Flex est-il le compagnon high-tech idéal ?

FitBit Flex

Publicité

Très minimaliste, le FitBit Flex ne dispose pas du moindre écran. En effet, le petit module électronique vient se loger directement dans l’un des deux bracelets fournis, et il faudra alors compter sur les diodes lumineuses pour comprendre les indications fournies par l’appareil. Ainsi, en tapotant le bracelet, on peut apercevoir certaines diodes s’allumer, indiquant par exemple à quelle distance on se trouve d’un objectif fixé, chaque diode correspondant à 20%. Une fois l’objectif atteint, le bracelet va s’illuminer et vibrer pour prévenir le porteur. Sympa. Un mode « analyse du sommeil » est également de la fête, et il suffit de tapoter 5 ou 6 fois le bracelet pour basculer dans ce mode. La même manipulation permet de revenir en mode « normal ».

FitBit Flex
Très léger, le bracelet FitBit Flex sait vite se faire oublier. Et c’est tant mieux !

FitBit Flex

Sur le web ou sur son smartphone

Evidemment, le FitBit Flex ne fonctionne pas seul, et il est livré avec un petit dongle WiFi à placer sur son ordinateur pour synchroniser les données, et les retrouver directement sur le site de FitBit. On peut ainsi bénéficier d’un tableau de bord personnalisé, indiquant notamment le nombre de pas effectués dans la journée, les calories consommées, la distance parcourue… Le but est également ici de se fixer divers objectifs, et de s’y tenir dans la mesure du possible. Dommage toutefois de ne pas pouvoir bénéficier d’un aperçu des étages montés/descendus, le Flex étant dépourvu d’altimètre. Une application mobile (iOS et Android) est également disponible, et permet au bracelet de se synchroniser directement avec un smartphone, via Bluetooth. On peut ainsi utiliser son Flex via l’une ou l’autre possibilité.

FitBit Flex FitBit Flex

L’application FitBit (ici sous iOS) s’avère précise et simple d’utilisation

FitBit Flex
L’application vous propose des défis de manière aléatoire. Sympa

FitBit Flex
La version Web du programme FitBit

Un bracelet « bicéphale » ?

Le module Flex fonctionne évidemment sur batterie, rechargeable via USB. Il faudra alors déloger le petit module du bracelet, et l’enclencher dans le support USB fourni et prévu à cet effet. Un procédé un peu laborieux toutefois, mais on se console on observant que la charge complète ne nécessite que 2 heures environ, pour une bonne semaine d’autonomie.

FitBit Flex

FitBit Flex
A gauche le chargeur, au centre le module Flex et à droite le bracelet dans lequel viendra se loger le petit module

Sur le terrain, le petit bracelet s’avère très discret et la synchronisation avec un smartphone s’effectue le plus simplement du monde. Les deux modèles de bracelets fournis permettent de s’adapter à chaque morphologie. On regrette simplement un système d’attache pas toujours très convaincant. A noter que l’on peut également programmer une petite alarme via l’application mobile, et le petit bracelet se chargera alors de vibrer à l’heure choisie, avec la possibilité de répéter l’opération chaque jour par exemple. Pratique !

Le plein de Flex :
+ Discret et utilisable sous la pluie ou sous la douche
+ L’interface de l’application, comme du programme web
+ Simplicité d’utilisation
+ L’autonomie
+ Les défis et objectifs

Encore en manque de Flex :
– Le côté « bicéphale » du bracelet, pas pratique pour la recharge
– Le système d’attache pas au top

Notre verdict

Très simple d’utilisation, le petit bracelet FitBit Flex sait également se faire très discret une fois au poignet. Son autonomie lui permet de rester accroché une bonne semaine, et le Flex peut être porté sous la douche et pendant le sommeil. Une fois le système de LED assimilé et un ou plusieurs objectifs fixés via l’application, l’ensemble s’avère assez précis et le système d’alerte permet de se remotiver lors des baisses d’activité. Connecté à une balance FitBit Aria, on peut même se fixer un objectif de perte de poids. Certes, on n’aurait pas craché sur un petit affichage digital (simplement l’heure et le nombre de pas par exemple), mais l’ensemble a le mérite d’être fiable, simple d’accès et abordable. What else ?



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *