Le disque de la maturité ?

Depuis 2012, la saga Forza Horizon (spin-off de Forza Motorsport) permet de profiter d’un large éventail d’automobiles sur une vaste aire de jeu ouverte. Après un premier opus qui a posé les bases sur Xbox 360, et un Forza Horizon 2 un peu le pare-chocs entre deux chaises il y a quelques années, Playground Games revient avec ce Forza Horizon 3, une nouvelle fois exclusif à l’éco-système Microsoft (Xbox One/Windows). Un opus plus mature, parfaitement maîtrisé de bout en bout, à la technique impressionnante (premier jeu HDR au passage), qui fera la plus grande joie des passionnés d’automobiles.

forza-horizon-3-logo

En effet, si Forza Horizon 2 avait déjà de quoi convaincre, Microsoft a littéralement mis les bouchées doubles avec ce troisième opus. Un nouvel épisode qui s’exporte jusqu’en Australie, où le festival Horizon va pouvoir bénéficier d’une très large variété de paysages, avec des zones urbaines, des zones désertiques, des zones plus tropicales, sans oublier bien sûr les magnifiques plages.

A ce sujet, Forza Horizon 3 met immédiatement le joueur dans le bain, avec une première course divisée en trois segments, qui permet aussitôt de piloter divers bolides, mais aussi d’appréhender diverses surfaces. En effet, au-delà de l’asphalte, il faudra également savoir piloter sur terre, sur le sable, dans la boue, sans oublier bien sûr de gérer la pluie et les larges flaques qui parsèment certains parcours. Chaque surface offre une sensation de pilotage bien distincte, et il faudra non seulement savoir adapter sa conduite, mais aussi sa monture en fonction des courses. A ce sujet, on ne peut une nouvelle fois qu’apprécier les fonctions de vibrations offertes par la manette Xbox One, gérées à merveille ici.

forza-horizon-3-screen

Page 2 : Des véhicules de légende, d’hier, aujourd’hui et demain !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here